Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Séance merdique

    N'allez pas croire qu'encore une fois je me dévalorise et que je trouve que j'ai fait une mauvaise séance de sport ce matin.

    Non..... ces deux mots m'ont été assenés par JC ! Oui, mon JC, pas un autre. Je suis arrivée ce matin relativement en forme mais pas à mon maximum. La semaine a été difficile, j'ai peu dormi (pas plus de cinq heures chaque nuit), mon dos commence juste à aller mieux mais la douleur m'a fatiguée, mon évaluation m'a éprouvée, bref un peu fragilisée et en manque de sommeil.

    JC quant à lui avait l'air fatigué aussi, pas de la meilleure humeur du monde.

    Nous avons commencé par une demi heure de fractionnés sur le vélo, JC a trouvé que je ne me donnais pas à fond, que ma cardio ne montait pas assez. Ce qui est vrai, j'avais les jambes en coton, je n'ai pas poussé autant que j'aurais pu, je le reconnais. Et JC voit de suite quand je donne tout ou pas de toute façon.

    Ensuite nous avons fait trois circuits comprenant squats en équilibre sur une jambe, pompes en équilibre sur des haltères avec tirage des haltères en relevant le buste, gainage dynamique oblique, soulevé de kettle de 12 kilos en partant d'un squat et en le levant à bout de bras au-dessus de la tête....

    20 répétitions de chaque exercice. Je me suis arrêtée à plusieurs reprises dans les exercices, n'ai pas fait une seule fois les 20 répétitions d'une traite.

    JC m'a dit à plusieurs reprises "tu attends quoi ? Que je le fasse à ta place" et "tu me saoûles". Et il ne plaisantait pas. Nous n'étions pas en complicité comme d'habitude, pas fusionnels...

    A la fin je lui ai dit que j'avais envie de vomir il m'a dit "vas vomir", et de fait, j'ai vomi de la bile. Quand je suis remontée, prête à partir, il me tournait le dos, penché sur son bureau et m'a dit "séance merdique". Je me suis approchée de lui sans un mot, il m'a regardée et m'a dit "on va vite l'oublier celle-là". Je lui ai répondu que c'est la première fois qu'il me dit une chose comme cela, habituellement quand il m'engueule ou que je l'engueule, c'est dans le feu de l'action et ce ne sont que des mots sans conséquences, mais me dire cela calmement, à la fin de la séance, c'est la première fois.

    Il m'a dit "tu n'étais pas à fond, tu m'a réellement saoûlé à t'arrêter, il fallait te faire violence". Je n'ai rien dit et me suis dirigée vers la porte, j'étais mal. Il m'a rattrapée et dit de faire le rituel. Qu'un rituel est un rituel, que je suis son élève, alors je fais le rituel, point.

    Puis il m'a fait un sourire (relativement contraint) et m'a dit "repose-toi et viens mardi en forme. Ne fais rien demain et repose-toi vraiment". Il m'a tapé sur l'épaule en disant "allez ma Claude, profite du week-end". Je l'ai regardé sans rien dire et suis partie.

    J'étais mal, jamais nous ne nous sommes quittés ainsi en froid. Nous n'étions bien disposés ni l'un  ni l'autre, cette séance ne nous a fait de bien ni à l'un ni à l'autre.

    Je suis rentrée à pieds, et me suis mise dans les bras de Chéri pour lui raconter, il m'a dit, tu réagis comme quand tu te disputes avec ton frère. Ben oui, c'est exactement ça.

    J'ai pris ma douche, bu un café avec Chéri, mais pas mangé, l'estomac noué.

    Nous avions prévu d'aller au cinéma à la séance de 16 heures. En attendant, nous avons regardé des trucs à la télé, je ruminais.... Et puis, JC qui devait aussi ruminer de son côté, m'a envoyé un SMS. D'un coup, j'ai retrouvé un grand sourire, son SMS m'a rassérénée, nous sommes toujours le duo coach-élève le plus complice et motivé.

    Nous sommes donc allés au cinéma voir le film de Paul Verhoeven, "Elle". Avec un catsing formidable ! Isabelle Huppert au sommet de son art !!!!! Dans un rôle de femme froide et amorale, perdue et en même temps tellement manipulatrice.... Des seconds rôles incroyablement justes, interprétés par Charles Berling, Anne Consigny, Laurent Lafitte, Virginie Efira totalement à contre-emploi, tellement mieux dirigée que dans "un homme à la hauteur", et qui commence à être vraiment crédible au cinéma..

    Des dialogues d'une force !! Certaines phrases mettent mal à l'aise, nous emportent dans un tourbillon de ce qu'on a du mal à identifier : folie ? Réalité ? Certaines scènes nous font nous interroger profondément. Des images sobres et magnifiques, un film d'une telle intensité que les deux heures quinze passent en un instant.

    J'aurais aimé que ce film soit primé à Cannes ! Un film profond  et dérangeant, une splendide réussite !!!!!!!! selon mes critères bien sûr, ce que j'écris là est mon avis, je ne sais pas s'il est partagé, mais moi j'ai beaucoup beaucoup aimé !

    Demain, dans un tout autre registre, nous allons à l'avant première de "retour chez ma mère".

    J'aime tellement aller au cinéma, l'ambiance selon les films, selon les salles. Cet après-midi la salle était pleine et on sentait l'atmosphère lourde. personne n'a bougé quand les lumières se sont rallumées.

    Je n'aime pas regarder des films à la télévision, j'aime déguster le cinéma....dans un cinéma:-)

    Ce soir, nous allons entamer la première saison de Suits, une série qu'une collègue m'a prêtée en DVD, en m'assurant que j'allais adorer, surtout le personnage de l'assistante dont elle trouve que c'est tout à fait moi. J'ai hâte de voir... Plusieurs collègues m'ont déjà dit que je les faisais penser à la secrétaire dans Mad Men. Je leur ai demandé si c'est un compliment ou pas, car je ne connais pas cette série, enfin juste de nom. Et elles m'ont dit que la secrétaire est une rousse canon, géniale.... Il faudra que je regarde cette série un jour alors...

    Chéri est parti nous chercher des pizzas à la pizzéria où nous allons souvent, mais ce soir nous préférons savourer nos pizzas tranquillement, tous les deux, en regardant le DVD de Suits.

    Je vous souhaite une belle soirée avec ceux que vous aimez.

  • Quelle belle surprise

    Je suis rentrée tranquillement de ma séance de sport tout à l'heure, et un paquet m'attendait sur la commode de l'entrée, là où le premier qui rentre pose le courrier.

    Dans ce paquet, un magnifique carnet paperblanks. Ces carnets sont aussi mythiques que les Moleskine. celui-ci est somptueux !!

    DSCN6005.JPG

    DSCN6006.JPG

    DSCN6007.JPG

    Merci infiniment V. Ta lettre accompagnant le carnet m'a beaucoup touchée, vraiment émue ! Je sais déjà quels secrets je vais partager avec lui.

    Ca me fait un plaisir intense ton cadeau !

    Ce soir au sport, 25 minutes de fractionnés sur le vélo, puis des exercices de musculation des bras et du haut du dos. des abdos et du gainage. Que des exercices ne me provoquant aucune douleur dans le bas du dos.

    Hier et aujourd'hui, je n'ai pris qu'un seul paracétamol dans la journée. Pas d'anti-douleur plus fort que le paracétamol, et tant mieux. Je marche bien, en me tenant droite, ça lance encore, mais nettement moins. J'ai pu aller au travail à pieds ce matin, aller au studio à  pieds, et rentrer à la maison à pieds. Je marche moins vite et parfois la douleur revient en force.

    Bizarrement (ou pas d'ailleurs), le sport me procure un réel soulagement, je sens mon corps qui se dé-crispe, les choses se remettent en place dans mon dos.

    Côté bureau ça se passe bien. Le dialogue est rétabli avec mon Directeur. Durable ou pas ? Bon ou mauvais augure ? On verra, en tout cas moi je me sens infiniment soulagée d'avoir dit tout ce qui me minait depuis quelques mois.

    J'ai demandé ma journée du 24 pour la fibroscopie, il me l'a accordée sans problème.

    Voulez-vous voir ma tête au bureau depuis cet après-midi ?

    2.jpg

    3.jpg

    4.jpg

     

    Ce matin, des personnes du service informatique sont venues nous installer le "full wifi", et la téléphonie "je ne sais pas quoi". Avec ce système, il suffit que nos interlocuteurs composent notre numéro de poste fixe et nous sommes joignables, n'importe où, sur n'importe quel téléphone d'un autre endroit... A condition d'avoir notre ordi portable bien sûr. Ordi portable que je ne ne rapporte jamais à la maison donc ça va:-)

    Et quand nous sommes au bureau, juste le casque et le micro... Ca déshumanise un peu plus encore...Ceci dit, ce n'est pas désagréable d'avoir les mains libres lors des conversations téléphoniques, et ça libère de la place sur le bureau de ne plus avoir de poste fixe. Le son est excellent, les oreillettes confortables, mais au bout de plusieurs heures j'avais mal à la tête, l'impression d'être enfermée...

    Bref bref bref.

    Ce soir je me suis régalée au dîner. En attendant que je rentre, Chéri avait préparé des carottes râpées, des betteraves rouges, il sait que ce sont mes deux salades de crudités préférées. J'y ai ajouté des radis, des tomates, du thon.

    La semaine prochaine je refais des bentos, ça me manque, je me régale bien plus avec les bentos qu'avec des trucs achetés à la boulangerie, ou chez le traiteur chinois. Une fois de temps en temps ça va, mais plusieurs jours d'affilée ça ne fait procure plus de plaisir du tout.

    Pour demain j'emporterai des carottes râpées, betteraves, jambon blanc, un oeuf dur et un kiwi.

    Bonne fin de soirée vous tous. Merci d'être là...

  • Et si on se la jouait décompte nous aussi ?

    Un peu partout dans les rues, à Bruxelles autant qu'à Paris, je vois de grands écrans afficher des décomptes. Plus que tant de jours, d'heures, de secondes avant le coup d'envoi de la Coupe d'Europe, avant les Jeux Olympiques...

    Sur le site de La Parisienne aussi il y a un décompte. Plus que 108 jours avant la 20è édition de cette magnifique course. Pas une longue course (7 km) mais une belle et joyeuse course, qui nous permet à Karin et à moi de nous retrouver chaque deuxième week-end de septembre.

    Alors c'est officiel chère Karin, il nous reste 108 jours pour être les plus jolies des Parisiennes. Pas les plus rapides ça non, mais le plus joli duo de cousines !

    Allez top départ, 108 jours pour nos objectifs, qui nous suit ?

    Je sais déjà ceux que ça va amuser, ceux qui vont lever les yeux au ciel en soupirant que je suis incorrigible, ceux qui vont carrément me disputer, ceux qui vont jouer le jeu;-) Vous me connaissez maintenant, vous savez que j'aime les défis, les objectifs, je ne peux pas m'empêcher de trouver des enjeux.

    Il y a d'autres dates. Le 11 juin, j'ai une séance avec Withings. Je vous en ai touché un mot, dans le cadre du programme d'entraînements collectifs de la Parisienne, je teste un bracelet connecté de cette marque, pas encore commercialisé. Le 11 juin, nous avons rendez-vous avec les représentants de la marque pour une séance de débriefing, avec notamment une connexion du bracelet à leur balance... Moi j'ai l'équivalent chez Fitbit. En tout cas j'ai reçu tout à l'heure un questionnaire pour le 11 juin, où noter ma taille et mon poids entre autres. Alors partager cela avec 9 autres filles passe, mais avec des pros du marketing... Ce sera une nouvelle étape pour moi, c'est un challenge.

    Le 23 juillet, les 70 ans de mon oncle. Fête en famille avec notamment une de mes cousines que je n'ai pas vue depuis au moins 6 ou 7 ans.

    Début août, les vacances avec Chéri. Si tout se goupille bien, mi-août, deux jours avec mon amie de Grenoble.

    Pour tous ces moments, je veux être bien dans mon corps, ne justement pas penser à mon corps. J'ai de jolies robes pour toutes ces occasions, des robes d'été, claires, virevoltantes, qui marquent bien la taille... Il faut d'ailleurs que je m'achète une fine ceinture en cuir camel pour bien marquer la taille de ma robe blanche et orange...

    A part ça, regardez le joli goûter que m'a préparé ma top collègue. Framboises et myrtilles, c'était délicieux. Elle a posé cette jolie assiette sur mon bureau, identique à la sienne, comme ça, pour le plaisir que nous partagions le goûter.

    A 19 heures j'avais rendez-vous avec le gastro-enterologue. Pas la période que je préfère... Le moment est (re)venu de faire une fibroscopie, et ensuite, la semaine d'attente pour savoir si c'est stable, ou passé au stade supérieur. Je suis au dernier grade de la bénignité. Le gastro renforce la surveillance d'année en année pour anticiper mais ce n'est ni lui ni moi qui déciderons... ce qui m'ennuie, c'est que ces derniers jours, j'ai eu mal. Habituellement avec le traitement je n'ai absolument pas mal...

    Bon, pas la peine de se monter la tête, attendons les résultats de la fibroscopie. Il m'a parlé de test "je ne sais plus quoi" qu'il va faire en plus de la fibroscopie.  P... d'oesophage... Il a fixé la date du 24 juin, j'espèrais que ce serait faisable pendant mes vacances de début juin. Du coup je vais devoir poser une journée juste quelques jours avant la clôture fiscale annuelle du 30 juin... J'en parle dès demain matin à mon directeur.

    Passez une douce soirée.

    Et n'oubliez pas : J - 108 !!

  • Pure joie

    Je vous l'ai déjà dit que j'ai un coach EX-TRA-OR-DI-NAIRE ?????? Oui ???? Des milliers de fois ????? vous en avez marre ??????

    Tant pis, je vous le dis une fois encore il est incroyable !

    Hier soir je suis arrivée au studio il m'a accueillie avec un grand sourire éblouissant qui m'a fait chaud au coeur. Son kiné était là, qui m'a fait faire des mouvements pour voir comment je bougeais, là où c'était douloureux. Puis il m'a massée....énergiquement. Apparemment les joueurs de foot ça se masse avec force:-)

    Il m'a demandé si j'avais déjà eu une béquille. Je lui ai dit que non, je n'ai jamais marché avec une béquille... Ca l'a fait sourire. Il parlait d'une béquille sportive (écrasement musculaire contre l'os, avec destruction du tissu musculaire). Ben moi je ne connaissais pas ce terme.

    Il pense que c'est ça, ce qui est fréquent lors d'un choc violent, et ce n'est pas grave dans la plupart des cas, ça se résorbe en une dizaine de jours.

    JC lui avait expliqué comment j'étais tombée et ils en avaient conclu que c'était certainement cela. JC a donc réfléchi ces derniers jours à ce que nous pouvons faire en attendant que ce soit complètement résorbé. Et..... il a acheté un vélo. Je l'ai vu qui trônait près du tapis de course. Un vélo de compèt' ouh là là...

    Le kiné est parti, et moi j'ai fait 30 minutes de vélo. Des fractionnés. Deux minutes tranquilles, si l'on peut dire, une minute à fond.... La sueur a fini par faire une petite flaque au pied du vélo et moi je me sentais revivre !

    Je n'ai ressenti absolument aucune douleur durant cette demi-heure.

    Ensuite JC m'a fait faire des exercices avec les haltères, les sangles TRX, du gainage. Tous exercices qui ne m'ont pas fait mal Enfin pas mal de douleur au niveau de ma chute, mais mal aux muscles, je sens que les courbatures ne tarderont pas à être au rendez-vous. Il m'a dit qu'il connaît la douleur provoquée par une béquille, il en a eu de nombreuses quand il était joueur de foot et a établi des programmes en fonction de cela. Comme ça on ménage la zone "blessée" mais on ne perd rien en intensité sportive, la séance a été aussi rude qu'habituellement:-)

    Ensuite il m'a étirée, je me sentais bien d'avoir pu bouger, transpirer.... Le programme du prochain mois, beaucoup de vélo, paraît que ça brûle autant que le tapis, et de la muscu ne sollicitant pas ma zone douloureuse.

    JC m'a dit qu'en travaillant intelligemment, je serai vite totalement "réparée", et que nous allons consolider mon dos davantage encore.

    Je suis rentrée à pieds, j'étais euphorique. Une semaine complète sans faire de sport m'a montré à quel point j'y suis accro, à quel point j'aime me dépenser totalement, à quel point le studio de JC est devenu un endroit important, où je me sens totalement à ma place.

    J'ai envoyé un SMS à JC pour lui dire ma joie de le retrouver, que je puise dans sa force mentale, qu'il est mon modèle, même s'il est gêné quand je lui dis. Il m'a répondu qu'il est lui aussi heureux, et que s'il y en a une à qui adresser des félicitations, c'est moi.

    Bon oui d'accord, nous avons nos moments guimauve, j'assume. Pour conclure, nous nous sommes dits que nous formons une chouette équipe tous les deux.

    En rentrant je vais prendre ma douche..... Pas d'eau chaude !! Il y a des travaux dans la chaufferie de l'immeuble, pas cool une douche froide après le sport. J'ai ensuite fait un massage à l'huile d'arnica, mon corps était réellement détendu pour la première fois depuis lundi dernier.

    C'est encore douloureux quand je m'assois, me lève, je ne peux pas m'allonger sur le côté droit, mais ça va mieux de jour en jour.

    Faire du vélo au sport n'est pas ce que je préfère, loin de là, je dois même dire que je n'aime pas, mais si ça me fait du bien, et que ce sera ça l'activité principale des prochaines semaines, et bien ça me va.

    Du moment que je peux bouger:-)

    Je suis tellement soulagée !! Et encore plus en confiance avec JC, qui est tellement attentif. Pendant les exercices de muscu, il n'a cessé de me répéter de me concentrer, de faire ma rétroversion, de serrer les abdos, les fessiers, relâcher les épaules.... Plus encore que d'habitude !!!! Et moi j'étais tellement contente de le retrouver que je ne n'ai même pas râlé une seule fois.

    Ca m'a fait un bien incroyable, épuisée nerveusement que j'étais après mon entretien du matin. Ca passera ou ça cassera, j'ai joué la carte de la franchise et dit tout ce que j'avais sur l'estomac depuis des mois. Le comité d'évaluation a lieu la première semaine de juin (pendant mes vacances), advienne que pourra.

    Pas de bento, mais ne croyez pas que je ne mange pas, simplement je suis quelque peu mal organisée ces jours-ci à ce niveau-là alors j'ai mangé des "trucs" achetés près du boulot. Ce midi je déjeune avec ma top collègue et demain j'essaie de prendre le temps de faire un bento...

    Je n'ai pas pris d'anti douleur ce matin. On verra si je supporte la journée ou si je serai obligée d'en prendre un dans quelques heures. 

    Passez une belle journée, et prenez soin de vous !

  • De l'amour, juste de l'amour

    Chéri et moi trois jours en tête à tête, non-stop, c'est comme ça que nous sommes bien. Ces trois jours étaient merveilleux. Nous n'avons rien fait d'extraordinaire, nous nous sommes promenés dans Bruxelles, avons fait des siestes, avons (beaucoup) mangé, avons parlé, et c'est ce dont j'avais besoin. Je suis en manque de Chéri... En fait nous ne nous voyons guère plus de deux heures par jour pendant la semaine.

    Vendredi matin, à la Gare du Nord il y avait beaucoup de contrôles qui n'existaient pas la dernière fois que nous sommes partis à Bruxelles. Plus d'une demi-heure d'attente avant de passer sous le portique, comme dans les aéroports.

    Un contrôle d'identité avant de monter dans le train...

    En arrivant à la gare de Bruxelles, pas de contrôles aussi complets, mais beaucoup de militaires dans la gare. Pas vraiment la même ambiance qu'habituellement...

    chambre.JPG

    chambre miroir.JPG.

    Nous sommes allés à l'hôtel en métro, avons posé les valises et comme c'était l'heure de déjeuner, hop, direction une de nos friteries préférées...

    coktail.JPG

    Puis boire un verre. Puis sieste. Puis ressortir boire un verre, nous promener, aller dîner, nous promener encore. Ce fut le programme de ces trois jours.

    pâtisserie.JPG

    DSCN5966.JPG

    C'était le Marathon du Jazz, nous ne le savions pas en choisissant cette date, et c'était bien agréable. De nombreux groupes jouaient partout dans la ville, le plein centre était transformé en zone piétonne pour le week-end. Il a fait un temps magnifique. Du soleil, de la douceur, presque de la chaleur.

    mal au dos.JPGOui je fais le clown sur la Grand-Place, mais je penche du côté où j'ai mal. J'ai pris sur moi pour ne pas gâcher le week-end, mais j'ai eu mal, très mal, très très mal.

    tête douloureuse.JPG

     

     

     

     

     

     

    Et la douleur, ça finit par se voir, un teint livide, une sale tête, c'est le moins que l'on puisse dire.

     

     

    Bon, ça ne m'a pas empêché de me régaler, par exemple de ce tartare de thon, d'un tiramisu partagé avec Chéri. Sans compter les boulettes, et autres spécialités belges. Je n'ai pas dérogé à mes boulettes adorées par exemple:-))tartare de thon.JPGtiramisu.JPG

    dessert fini.JPG

    Samedi après-midi, nous sommes entrées dans une boutique dont la vitrine était pleine de beaux vêtements, de beaux accessoires. En entrant, un sac m'a immédiatement tapé dans l'oeil. Pas un sac pour moi, mais une besace pour Chéri. En la voyant je me suis dit qu'elle était "Chéri". Et en effet, quand je la lui ai montré, il a adoré. Ca m'a fait tellement plaisir de lui offrir, mon Chéri qui d'habitude n'aime que les DVD et CD:-)

    sac 1.JPG

    Sac 2.JPGsac 3.JPG

    Sac 4.JPG

    mort subite.JPGAprès cet achat, nous sommes allés boire un verre à "La Mort Subite", un très ancien café de Bruxelles. A la table à côté de la nôtre, se trouvaient quatre amis, une bruxelloise qui recevait trois amis de différentes villes de Belgique pour leur faire visiter. Je ne sais plus trop comment ils nous ont abordés, mais la conversation s'est engagée facilement. Nous avons passé un excellent moment, ils nous ont offert un verre, nous avons beaucoup ri.

    Ils voulaient nous emmener dîner, mais Chéri et moi avions envie d'être seuls, nous les avons donc quittés au bout de quelques heures.

    choc fleurie.JPG

    C'est beau l'amour !! J'espère que Chéri et moi serons comme ces amoureux aux cheveux blancs dans quelques années...

    Nous sommes rentrés hier après-midi, vite re-propulsés dans la réalité, arrivant à Paris sous une pluie battante ! Mais très heureux de retrouver notre Nougatine.

    Ces trois jours de repos m'ont fait beaucoup de bien, j'ai moins mal au dos.

    JC m'a appelée vendredi soir, me disant de ne pas hésiter à marcher dans Bruxelles, et il avait raison, ça m'a dénouée. Il m'a aussi appelée hier soir, me disant de venir au studio mardi soir, il fera venir le kiné de son équipe de foot, et de là nous verrons ensemble après la séance la décision à prendre.

    J'ai réellement moins mal, mais ça tire encore lorsque je m'assois, m'allonge, me lève, ou marche un peu vite.

    Bon, on verra demain si le kiné juge que je dois passer une radio, ne pas faire de sport pendant un certain temps, faire des séances d'étirements, ou je ne sais quoi...

    La seule chose que je sais c'est que je n'ai pas fait de sport depuis pile une semaine et je suis en manque, en réels manques, physique et psychologique.

    Bon, chaque chose en son temps, pour le moment je vous souhaite une belle soirée et une douce nuit.

    Demain au boulot, c'est mon évaluation annuelle... je n'ai aucune idée de comment ça va se dérouler.

  • Il s'en est chargé pour vous, ne vous tracassez pas

    Qui s'est chargé de quoi pour vous ? JC naturellement, qui m'a engueulée de ma brillante idée de manger moins puisque j'allais être moins active cette semaine.

    Il m'a appelée hier, appelée ce matin pour prendre des nouvelles et je lui ai annoncé que j'allais réduire mes repas cette semaine puisque je vais brûler nettement moins de calories. Il m'a dit que bien au contraire, je dois manger pour ne pas m'épuiser.

    C'est vrai que la douleur , ça fatigue, pfouuuuu. Hier je me suis couchée à 22 heures et je pense que je dormais déjà alors que Chéri, venu me dire bonsoir, n'avait même pas encore quitté la chambre.

    Ce matin je me suis levée avec un peu moins mal. Comme nous partons vendredi matin, j'irai chez le médecin lundi si ce n'est pas fini.

    Le mari de ma top collègue, qui est médecin, m'a conseillé ces emplâtres médicamenteux, qui diffusent en continu pendant douze heures. Ils ne chauffent pas, ils sont vraiment anti-inflammatoires.

    Et je prends des anti-douleurs plus puissants que le paracétamol. Du coup je suis un peu "shootée", pas facile de tenir toute la journée.

    Demain soir le week-end:-)

    Je suis très heureuse d'aller à Bruxelles, j'ai toujours l'impression d'y être chez moi, pas comme à Paris, mais comme une résidence secondaire chérie.

    Chéri vient de cuisiner un curry de poulet, je vous abandonne pour aller le déguster.

    Passez une douce soirée, prenez soin de vous.

  • Boum... badaboum

    Ce matin je suis arrivée joyeuse au studio de JC, heureuse d'avoir une séance. Pendant que JC installait le matériel nécessaire aux circuits d'aujourd'hui, je me suis échauffée en courant dix minutes sur le tapis.

    Nous avons commencé le circuit, composé de six exercices comprenant chacun 20 répétitions, à reproduire à trois reprises. Des exercices que j'ai déjà faits, difficiles, mais pas inconnus, et que j'ai toujours réussis.

    Les deux premiers circuits, avec deux minutes de récupération entre chaque se sont bien passés. Pour le troisième, j'ai fait les deux premiers exercices sans difficulté, je commençais à être fatiguée, rien que d'ordinaire, ni plus ni moins.

    L'exercice suivant, j'étais en équilibre sur le bosu retourné, équilibre qui maintenant ne me pose plus de problème. Je faisais du tirage avec des sangles accrochées à l'espalier. JC tournait autour de moi pour vérifier que je serrais bien les abdos, les fesses, épaules relâchées, omoplates serrées... C'est un exercice, comme tous les exercices de CoreTraining qui nécessite beaucoup de concentration, puisque basé sur l'équilibre et la posture.

    Que s'est-il passé ? Je ne sais pas. Un centième de seconde d'inattention peut-être, et je me suis sentie partir en arrière. JC a sauté pour me rattraper, mais je suis quand même tombée sur le dos. Vu l'amorti de JC cette chute aurait été une chute comme j'en fais régulièrement, sans aucune conséquence, mais là, je suis tombée sur des haltères. Le bas de mon dos les a heurtés durement. J'ai hurlé.

    JC m'a mise sur le dos, totalement allongée, a placé une serviette sous ma nuque et m'a "tâtée" pour s'assurer que rien n'était cassé.

    Il m'a étiré les jambes, le bas du dos, massé avec un gel de son armoire à pharmacie.

    Il m'a aidée à me relever au bout de quelques minutes, j'avais tellement mal que la tête m'a tourné, j'ai cru m'évanouir. Je me suis assise quelques minutes sur le canapé pour reprendre mes esprits, décliné l'offre de JC de me raccompagner, et suis rentrée tout doucement chez nous, le bas du dos me lançant à chaque pas.

    J'ai pris une douche très chaude, pris de l'arnica et un paracétamol, et me suis préparée, très au ralenti, pour aller déjeuner chez les parents de Chéri.

    Le trajet, à pieds jusqu'au métro, puis dans le métro m'a été pénible. Tout paraît pénible quand on a mal.

    J'ai essayé de faire bonne figure chez les parents de Chéri mais j'étais très pâle, marchais bancale, et la douleur se lisait sur mon visage. Eux toujours prompts à s'affoler voulaient à toute force m'emmener aux urgences pour passer une radio.

    Je leur ai dit que non, j'ai toute confiance en JC qui m'a assuré que rien n'est cassé, et que de toute façon, si j'ai réussi à rentrer, à me changer, puis à venir jusque chez eux en marchant c'est que je n'ai rien de dramatique.

    J'ai enfin réussi à les faire changer de sujet de conversation.

    J'ai repris de l'arnica, du paracétamol. Très peu mangé, le cœur au bord des lèvres. Nous sommes rentrés chez nous à 18 heures, je n'en pouvais plus de fatigue. Je me suis fait un massage au baume du tigre et ai fait les mouvements que JC m'a indiqués ce matin.

    Il m'a appelée à 19 heures pour voir comment ça allait. Je lui ai dit que je sentais un très léger mieux. Il m'a dit de mettre aussi des poches de glace deux fois 15 minutes par jour, de faire les étirements, de m'allonger sur le dos le plus possible, de faire des massages.

    Il m'a dit que nous n'allons pas nous voir demain soir, il ne veut pas prendre de risque et tient à ce que je ne sollicite absolument pas mon dos pendant quelques jours. J'ai évidemment mal réagi, je déteste tellement l'idée de louper la moindre séance ! Il n'a naturellement pas cédé et m'a dit que peut-être nous pourrons nous voir jeudi soir. Peut-être...

    Merde merde merde merde merde merde merde merde merde merde merde merde merde  !!!!! Et merde !

    Il est 21h15, je vais aller me coucher, je suis épuisée, la douleur ça fatigue. Et j'ai sacrément mal. Merde et remerde !!!!!

    En plus vendredi matin nous partons pour trois jours à Bruxelles, j'espère que je n'aurai plus mal, nous aimons tant arpenter Bruxelles dans tous les sens à pieds !!!

    Et puis j'espère que jC décidera que nous pouvons faire une séance jeudi soir.

    Bon, pendant les trois jours travaillés cette semaine, je vous préviens d'ores et déjà que je ne vais pas faire de bento. Si je ne peux pas marcher autant que d'habitude et que je n'ai pas de séance demain soir, et peut-être non plus jeudi soir, alors pas la peine de manger énormément.

    J'emporterai donc mardi, mercredi et jeudi au bureau du jambon blanc, un sojasun et un pamplemousse pour le déjeuner. Un kiwi et des amandes pour le goûter, ce sera bien suffisant.

    J'espère ne pas être trop endolorie et courbatue demain matin en me réveillant parce que là, je dois dire que j'ai mal partout, comme quand on fait une mauvaise chute quoi. Rien de très grave, mais des bleus partout...

    Passez une belle soirée, une douce nuit:-)