Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Et bien voilà

    Non... non non je n'ai pas acheté ces bonbons pour moi. Mais pour tous les petits monstres qui vont sonner à notre porte demain soir. J'adore les voir les monstres de l'immeuble:-)

    J'ai donc couru 10 kilomètres ce matin ! C'est une distance supérieure de 50% à ce que j'ai jamais couru puisque je n'ai jamais fait plus de sept kilomètres d'affilée. Ce ne fut pas chose si aisée. Je suis partie lentement, je me sentais bien j'ai accéléré au bout d'un kilomètre. Les six premiers kilomètres sont passés tout seul. Le septième un peu moins, je commençais à avoir mal aux jambes. Ce qui est dommage c'est que côté cardio, aucun problème, pas d'essoufflement, ce sont les jambes qui sont faibles.

    Je suis partie à jeun comme je le fais avant chaque jogging. Mais c'est là que je sens le manque de sucres lents, et de sucre des fruits. J'ai serré les dents et suis allée au bout. En 1 heure 9 minutes 18 secondes. Pas terrible... Enfin c'est la première fois, ça donne un repère. Je ne peux que progresser je pense. En tout cas ça se confirme que je suis faite pour courir à jeun, car malgré cela j'ai eu mal au ventre et dès que je suis rentrée, mes intestins ont lâché.

    J'ai quand même traversé trois départements;-)) Je suis partie de chez nous, Paris 18e, suis allée jusqu'à Clichy, Hauts de Seine et ai traversé Saint-Ouen, Seine Saint-Denis. Je me suis perdue dans Saint-Ouen, me suis retrouvée dans une zone industrielle. J'ai fini par récupérer les maréchaux, ai pris l'avenue de Saint-Ouen et rejoint notre appartement.

    Ca en fait du chemin dix kilomètres:-)

    Quand je suis arrivée, Chéri venait de se lever, nous avons bu un café. Je n'avais pas faim, j'ai mangé deux heures après. Chéri est allé faire le marché, a acheté plein de légumes, fait hacher du veau, du boeuf, a pris aussi un filet de dinde, un poulet, du poisson, de quoi manger pour moi au moins une dizaine de jours.

    Nous avions prévu d'aller au cinéma, mais Chéri en me voyant manger m'a dit qu'on pouvait aussi passer tout simplement passer l'après-midi tranquilles à la maison, que j'avais l'air d'avoir besoin de calme. J'ai accepté avec plaisir.

    Nous avons acheté les billets de train pour Noël, un peu chez mes parents, un peu chez mon frère, j'ai appelé mon frère pour discuter avec lui. J'ai appelé ma mère.

    Je suis allée m'allonger pour lire et naturellement je me suis endormie. Pendant ce temps Chéri s'est fait une tarte aux pommes, en ce moment il s'en fait une chaque semaine, avec à chaque fois une pâte différente, un fonds différent. Aujourd'hui, c'est pâte brisée, compote qu'il a faite avec miel, vanille, et morceaux de pommes caramélisés sur le dessus. Bon pas pour moi naturellement.

    DSCN6730.JPG

    Il a aussi fait un pot au feu, que nous mangerons demain soir, Chéri aime bien dégraisser au maximum le lendemain et le manger réchauffé. Il a mis poireaux, fenouil, céleri, tous légumes auxquels j'ai droit. Il a fait à part navets et carottes pour lui.

    Après ma sieste, j'ai fait une grosse ratatouille, j'en ai pour au moins trois repas. Mes bentos et dîners de la semaine sont assurés. j'ai aussi gardé un fenouil, maintenant que je sais que j'adore ça cru. J'ai de la salade verte, enfin voilà, de quoi voir venir.

    Mercredi Sarah m'ajoutera des aliments, j'espère toujours un fruit. Chéri s'est acheté oranges et clémentines au marché, ça me fait envie, surtout quand il a épluché deux clémentines. J'adorerais aussi manger un kiwi, et un pamplemousse !

    Bref.

    Hier donc, en rentrant du sport et en prenant mon petit déjeuner avec Chéri, je lui ai proposé que nous allions nous balader dans Paris, et déjeunions dehors, je suis bien consciente que ça lui manque. Nous avons décidé d'aller dans le quartier Montorgueil, faire un passage chez G. Detou, dont je vous ai déjà parlé, pour acheter quelques épices qui nous manquaient.

    DSCN6712.JPG

    DSCN6714.JPG

    DSCN6715.JPG

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous avons pris du sel Vicking, c'est le sel fumé que nous utilisons le plus. Et du sel Salish, que nous ne connaissons pas encore. J'ai pris des tomates séchées. J'ai goûté dès hier soir dans ma salade, ça donne un pep's incroyable ! Nous avons aussi pris des cèpes déshydratés, des gousses de vanille, des petits babas italiens au Limoncello.

    Nous avons déjeuné au Rocher de Cancale, un bistrot rue Montorgueil que nous connaissons bien, où la cuisine faite maison est toujours un délice. Chéri a pris un beau plateau de fruits de mer.

    Plateau.jpg

    Détail plateau.jpg

    Dommage que je n'aime pas les fruits de mer, car ça je pourrais en manger à volonté. Bon sans le pain ni la mayo bien sûr:-) J'ai hésité longuement entre deux plats du jour : coquelet rôti au romarin et pavé de thon.

    Mon amour du poisson l'a emporté, et je ne l'ai pas regretté. A la commande le serveur m'a demandé si je préférais le pavé de thon bien cuit ou mi-cuit, j'ai répondu mi-cuit. Une merveille !!!!!!!! Cru à l'intérieur, chaud à l'extérieur, sans gras, un poisson d'une qualité et d'une fraîcheur ! Ils avaient mis avec un petit pot de sauce vierge, auquel je n'ai pas touché, et une portion de frites maison qui sentaient délicieusement bon.

    Thon frites.jpg

    Thon.jpg

    Chéri s'est régalé de mes frites, me confirmant qu'elles étaient vraiment bonnes.

    Je me suis tellement régalée avec le thon, avec juste un peu de jus de citron.

    Un café, et nous nous sommes baladés dans le quartier. Je suis tombée en arrêt devant une robe dans la vitrine d'une petite boutique. Boutique dans laquelle je n'ai jamais osé rentrer jusqu'ici, car ils ne font que des pièces en petite taille, qui s'arrêtent la plupart au 40, au 42 pour quelques unes. J'ai donc essayé cette robe, et en sortant de la cabine pour me regarder dans la grande glace en pieds, j'ai demandé à la vendeuse si le miroir était amincissant. Elle m'a regardée bizarrement en me disant que non. En tout cas, cette robe en jersey me fait une silhouette telle que je ne l'avais jamais vue. Elle est très près du corps au niveau du buste, serre la taille et part ensuite en voltigeant jusqu'au dessus des genoux. Elle met le corps en valeur c'est dingue !

    Robe.JPG

    Robe détail.JPG

    J'ai aussi cédé à l'appel de ce pull en coton et cachemire. Des lignes horizontales, et très près du corps lui aussi. J'ai encore pensé que le miroir était amincissant, je ne me suis pas trouvée grosse, incroyable.

    Pull.JPG

    Pull col.JPG

    Voilà, week-end tranquille, suivi d'un jour de travail avant un nouveau jour sans travailler:-)

    Je m'en vais bouquiner au lit, passez une douce fin de soirée.

    PS : je réponds aux commentaires au coup par coup, mais je réponds à tous, même un peu en décalé:-)

  • Ne pas appréhender

    Hier soir j'avais donc rendez-vous chez ma généraliste. Quand elle est venue me chercher dans la salle d'attente, à 20h30, alors que j'attendais depuis une heure, elle m'a dit que j'avais bonne mine, et un vrai sourire. Ca la change. En ce moment, les patients qu'elle voit ont le moral en berne, fatigue, découragement, morosité, dépressions...

    Ensuite elle m'a dit, mais que s'est-il passé, vous avez perdu du poids depuis votre dernière visite. Elle m'a pesée et sur sa balance, carrément 15 kilos de moins qu'à ma dernière consultation. Je lui ai expliqué ce que je fais depuis presque sept semaines, ça ne l'a pas choquée. D'autant que j'ai 12-7 de tension, le coeur qui bat à 54 pulsations minutes, et que ma prise de sang ne révèle aucune carence.

    Elle m'a dit que je peux continuer tant que c'est contrôlé par la diét chaque semaine, et que ça ne dure pas indéfiniment. Elle m'a trouvé bon moral, de mieux en mieux depuis un an.

    Et je lui ai dit aussi que j'ai augmenté le sport, trois séances avec JC et je vais courir le dimanche matin. Elle me dit que tant que j'y prends du plaisir ça ne peut faire que du bien. Elle m'a trouvée plus détendue quand je parle de mon travail, et ça, c'est inestimable, par rapport à il y a quelques mois où je ne pouvais pas en dire un mot sans me mettre à pleurer.

    Bon je refais une prise de sang complète... quand je veux m'a-t'elle dit, elle m'a en tout cas fait une ordonnance.

    Ah oui, que je vous raconte. Donc, mercredi en sortant de chez Sarah j'avais appelé JC comme à chaque fois et nous avions parlé quelques minutes pendant lesquelles il m'avait dit que seul le travail donne des résultats et que je bosse comme il le faut donc logique que j'ai des résultats.

    Et jeudi matin, voilà le SMS qu'il m'envoie "Je veux te féliciter à nouveau par rapport à tes efforts qui portent leurs fruits. Tu es la définition de la détermination et de la motivation, tu ne lâches pas même dans la difficulté et le doute, cela est digne des sportifs de haut niveau. On continue à bosser et quand on sera dans la dizaine inférieure ne panique pas, sois juste heureuse de ce que tu auras réalisé".

    A votre avis j'ai pleuré ? ;-))

    Jeudi soir quand je suis arrivée au studio, je lui ai dit que son SMS m'a profondément touchée, ces mots venant de lui qui ne parle que quand il a vraiment quelque chose à dire, ont une grande valeur. D'autant qu'il est mon modèle, un pilier essentiel de mon parcours.

    Il m'a dit, ce n'est pas de la gentillesse, tu sais, c'est ce que je pense. Et je te connais bien, très bien, je sais que tu ne vas pas tarder à avoir peur de ton poids, et je ne veux pas que tu paniques, je veux que tu profites.

    Oh oui il me connaît bien. Il m'a beaucoup fait parler, et surtout, il me voit évoluer depuis plusieurs années. Et en effet il connaît mon poids, et surtout, il sait comme moi que je ne suis plus qu'à quelques kilos de peser moins que ce que j'ai jamais pesé étant adulte. Et que j'ai peur de peser pareil, voire moins qu'en étant jeune adulte. C'est me re-propulser dans la vulnérabilité, me sentir exposée. Mais je veux surmonter cela, m'accorder le droit de me sentir femme sans avoir peur de ce statut.

    JC m'a dit jeudi soir qu'il sait tout cela, et que nous passerons le cap ensemble. Il m'a ces dernières semaines beaucoup encouragée, sur le plan psychologique.

    Jeudi il m'a fait une séance pas trop difficile. Pour me préserver pour celle de ce matin, qui elle a été... ouh là là. Une demi-heure de fractionnés à 14km/H. Sans marcher pendant les périodes à moins de 14. Et ça, il a fallu que je m'accroche vraiment. Ensuite 30 minutes d'abdos, en ce moment les abdos j'en fais, refais, encore et encore. J'avais les abdos qui brûlaient, tous sans exception.

    Demain matin, je vais courir, comme chaque dimanche matin. Sauf qu'au lieu de courir 45 minutes, je vais essayer de courir dix kilomètres. JC m'a dit de faire les dix kilomètres sans regarder le chrono, peu importe le temps, ce qui compte c'est de faire les dix kilomètres, en tenant compte des signaux de mes jambes, de ma respiration, sans forcer.

    Je n'ai jamais couru plus de sept kilomètres, on verra demain matin si je peux en faire dix. Je ne suis pas une super coureuse, je suis bien plus performante en "travail du noyau". Le coretraining quoi:-)

    Sinon, la fin de la période que j'ai demandé à Chéri d'être une période sans sorties, sans invitations arrive. J'ai commencé le 12 septembre, j'avais dit que jusqu'à fin octobre, pas de restos ni rien.

    Bon, voyant que ça commence à manquer sérieusement à Chéri, je lui ai proposé que nous déjeunions dehors ce midi. Je vous montrerai demain ce que nous avons déjeuné.

    Mardi c'est le 1er novembre, des amis nous invitent au restaurant. J'appréhende je le reconnais. Je n'ai aucune idée de quel genre de restaurant ils ont choisi. Ce n'était pas prévu, ça vient de se décider. Mardi, je verrai JC aussi, il travaille.

    Dimanche suivant, le 6, nous allons déjeuner chez des amis. Oui j'appréhende, je vous le dis humblement, je n'ai pas envie de manger, et je n'ai pas non plus envie d'expliquer, de parler de ce que je fais. Il va falloir que je me réhabitue aux repas entre amis.

    Sarah m'a dit que nous en parlerons la veille.

    Je vous dis à demain, je vous montrerai la robe que j'ai achetée cet après-midi, là elle est vraiment très près du corps...

    Bonne nuit tout le monde !

  • Bocal à kilos #15 + Radical #11

    Attention, je suis surexcitée, ce billet risque de ne pas être très ordonné:-))))))))

    Waouh c'est fou !!

    Depuis mercredi dernier j'ai perdu encore 2,5 kilos ! Sarah n'en revenait pas, elle pensait vraiment que le rythme allait ralentir. Ca fait 13,9 en six semaines.

    J'ai tout de suite appelé JC en sortant de chez elle, lui qui hier soir m'a aussi dit de m'attendre à des pertes moindres.

    Il m'a dit que le travail paie, et seulement le travail. Et que pour travailler, je travaille, avec persévérance, courageuse même quand je suis fatiguée, que j'ai un mental d'acier. Et qu'on va continuer à bosser plus que jamais. Ah mon JC, qu'il est génial !!

    Je sais que ça va ralentir, de toute façon beaucoup me disent que je n'ai plus rien à perdre, Sarah dit encore 5 kilos.

    Quant à moi, je ne peux rien dire, si ce n'est que je suis le programme à la lettre. Mon corps décide... Il a peut-être décidé de m'emmener à mon poids de forme d'une traite ? Ou alors je vais tout à coup faire un pallier de plusieurs semaines ? Je ne sais pas quoi dire de plus. Je suis bien évidemment ravie.  Carrément ravie !!!! Tant qu'à faire un programme drastique, et pas si facile que ça, autant que ça donne des résultats.

    Car je pense aussi à la suite, à la stabilisation, qui est de loin, de très loin la période la plus délicate selon moi. Ce que m'a confirmé Sarah tout à l'heure...

    Mais chaque chose en son temps. Pour le moment, je remplis le bocal à kilos, c'était le grand objectif de 2016.

    DSCN6703.JPG

    DSCN6704.JPG

    Vous avez vu ? La boîte chat pleine à craquer en janvier est presque vide, et le bocal bien plein...

    Un jour je pourrai me qualifier de mince ? Ca c'est encore un autre sujet... Pour le moment, je me vois non seulement en surpoids, mais obèse...

    Alors, quels aliments à réintroduire cette semaine ?

    YEAH YEAH YEAH !!!!!!!!!!! ENFIN les choux. Chou vert, brocolis, chou fleur, chou chinois, choucroute. Et plus encore, poireaux, asperges, céleri branche. Alors là je vais pouvoir beaucoup varier, suis trop contente, moi qui raffole de la choucroute au poisson.

    Chéri m'a appelée dans l'après-midi pour savoir comment ça s'était passé. Je lui ai dit que j'avais une TERRIBLE envie de manger de la choucroute. Donc... au menu ce soir... choucroute:-))))) Non mais quel bonheur !!!!!!! Il n'est pas trop gentil mon Chéri qui est illico parti acheter de la choucroute ? Il a acheté différentes sortes de saucisses pour lui, moi je vais la manger avec du poulet fumé.

    Je suis aussi passée chez Picard en sortant du bureau, pour acheter leur mélange chou fleur-brocolis-choux romanesco. Et ce week-end au marché, chou vert, poireaux et céleri au programme je vais me régaler. Chéri va faire un pot au feu. Bon pas réellement un pot au feu il manquera carottes, navets, pommes de terre, os à moëlle, mais quand même ça va être délicieux. Je suis contente de pouvoir intégrer les légumes d'hiver dans mes menus, car ça devient difficile de trouver des tomates de France. Tout comme les courgettes, aubergines, poivrons, radis...

    Bon, toujours pas de poisson fumé, ni de fruits. Toujours aucun féculent ou légumineuses. Toujours pas d'huile ni de beurre.

    Encore quelques semaines sans gras ni sucre. Je vais le faire ! Je me suis engagée auprès de JC et Sarah à faire ce programme dans sa totalité, pas mon genre d'arrêter en chemin. Sarah, devant mon sourire béat tout à l'heure a éclaté de rire et m'a dit qu'elle est très contente. Moi j'aime bien quand tout le monde est content. JC, Sarah, moi... Par ricochet Chéri aussi est content qui n'arrête pas de me dire que je suis super canon. J'espère que vous aussi êtes heureux, et si je peux vous aider de quelque manière que ce soit, n'hésitez jamais à me demander, à m'écrire en privé comme font certaines.

    Je vous montre quelques photos prises quand je suis partie de chez Sarah, dans ses toilettes ? Même mes cheveux se dressent sur ma tête de bonheur;-) Ils deviennent trop longs, mais je n'ai rendez-vous chez le coiffeur que dans trois semaines.

    Visage.jpg

    Ensemble.jpg

    Buste.jpg

    Je vous laisse, la choucroute (et Chéri) m'attendent pour passer à table.

    Je vous souhaite une très joyeuse soirée, emplie de sourires et d'amour, aussi joyeuse que la mienne !

  • Chouette début de semaine

    Hier j'ai retrouvé ma top collègue, qui revenait de dix jours de vacances. J'étais drôlement contente elle m'a manqué. Elle s'est exclamée en me voyant. Ben oui en dix jours j'ai perdu plus de trois kilos et surtout, hier je portais un pantalon. Pas un jean, un pantalon en tissu laineux, un pantalon rectangle.

    Qui m'allonge et m'affine les jambes. Pantalon brun foncé, que j'ai mis avec un pull col V rose. Pull taille L de chez Camaïeu que malheureusement, je ne pense plus porter, beaucoup trop large. N'empêche que ma collègue qui ne m'avait pas vue depuis dix jours m'a dit qu'elle voyait une différence notable.

    Nous avons déjeuné (enfin, moi j'ai juste bu un café) dans la brasserie que nous aimons beaucoup, près du bureau. Quand nous sommes arrivées, le serveur qui nous connaît bien depuis plusieurs années que nous y allons m'a prise dans ses bras pour m'embrasser en me disant, "ah je suis content de vous voir, je m'inquiétais ça fait deux semaines". Je lui ai dit en riant que c'était à cause de ma collègue qui était en vacances. Il s'est éloigné de deux pas, m'a regardée et m'a dit, "mais....vous êtes magnifique, vous avez changé de maquillage ?". J'ai souri et dit "non j'ai maigri". Il l'avait vu mais n'avait pas osé me le dire.

    Son regard m'a fait plaisir. Du coup il m'a offert mon café:-)

    Nous y sommes retournées ce midi, et j'ai bu un jus de tomates. Nous aimons ces moments avec ma collègue. Pas plus d'une demi heure, le temps qu'elle mange un plat, mais on se sent bien dans cette brasserie, ça nous permet de décompresser. Nous essayons d'y aller au moins une fois par semaine, histoire aussi d'être loin des oreilles indiscrètes.

    Demain pendant ma pause déjeuner, j'ai rendez-vous avec Sarah. Aurais-je maigri ? Il me semble que oui quand je me regarde, mais ce n'est peut-être que de l'affinement. Je vous dirai ça demain.

    Ce soir JC m'a dit qu'il faut que je m'attende à maigrir moins, que je n'ai pour ainsi dire plus rien à perdre. Il m'a dit être fier de moi, de mon parcours, de mon travail avec lui.

    Il reste quatre semaines et demi avant mon dix kilomètres, donc dès samedi, fractionnés renforcés m'a-t'il dit. Et chaque dimanche, aller courir dix kilomètres. Les mardis et jeudis, il axe sur le renforcement abdominal, dorsal, pour me faire gagner en aisance lors de la course.

    Samedi matin il va mesurer mes masses grasse et musculaire, car il lui semble, à vue d'oeil,  que j'ai perdu du gras certes, mais aussi un peu de muscles... Quand il a vu ma tête, il m'a dit de ne pas m'inquiéter, la masse musculaire sera facile à refaire, j'ai maintenant des muscles profonds bien développés.

    Bon, tant mieux. Je me sens un tout petit peu moins fatiguée. Même si je me sens affaiblie dans l'ensemble. Mais à côté de ça, je ne me suis jamais sentie aussi bien dans mon corps et ça pour moi, c'est tellement incroyable.

    En rentrant du sport j'ai essayé ma seule et unique jupe droite. Elle baille un peu, trop large au niveau de la taille, des hanches, des fesses. Je vais la mettre demain, j'ai peur que ce soit la dernière fois...

    Allez, après ce billet décousu, je vous souhaite une belle nuit.

    Rendez-vous demain pour le bocal à kilos. Et vous dire les aliments réintégrés. J'ai toujours envie que ce soit la famille des choux. Ou un fruit...

    Mes bentos de ce début de semaine :

    Ma sempiternelle ratatouille, agrémentée de champignons, avec une omelette à la ciboulette.DSCN6701.JPG

    DSCN6700.JPG

    Filet de poulet grillé, avec les épices que ma collègue m'a rapportées de ses vacances, salade, tomates.DSCN6698.JPG

    DSCN6695.JPG

  • Pfoouuuuu craquage et re-craquage

    Je n'ai pas craqué sur de la nourriture...non...bien au contraire, j'ai plutôt du mal à manger, je ne ressens plus la faim...

    En revanche, mon corps a un peu lâché au sport. Pas jeudi. Jeudi soir j'ai fait une excellente séance m'a dit JC, qui m'a félicitée. Mais samedi matin, alors là:-(

    Je suis arrivée à huit heures, comme d'habitude contente à la perspective d'une séance. La samedi c'est donc fractionnés. JC m'a dit que comme mon dix kilomètres est dans cinq semaines nous allons accélérer le rythme. Je suis bien partie, les cinq premiers fractionnés sont passés sans problèmes, JC m'a dit d'allonger mes foulées, de me servir davantage encore de mes bras, de mes abdos, de garder la tête bien droite etc...

    La sixième série a été moins fluide. J'ai marché entre les deux périodes à 14, et JC m'a dit de trottiner, de ne pas marcher. Je me suis donc remise à trottiner, et ai enchaîné avec le septième fractionné, puis me suis remise à marcher. JC m'a redit de trottiner, une fois, deux fois, trois fois, comme je continuais à marcher il m'a dit que je le faisais chier. Je me suis remise illico à courir, mais les dernières séries de fractionnés ont été pénibles, sans plaisir.

    Ensuite, nous avons enchaîné la demi-heure d'abdos. Que j'ai eu du mal, beaucoup de mal à boucler. J'étais déçue, frustrée. JC m'a assuré qu'avoir un jour sans n'est pas grave, que j'ai eu la volonté d'achever la séance et que ça, c'est exceptionnel. Je lui ai dit qu'en effet j'étais vraiment très très fatiguée, physiquement.

    Mais que j'allais aller courir ce matin, après m'être reposée. Je suis rentrée à la maison, toujours pas faim. J'ai quand même mangé deux oeufs sur le plat et un fromage blanc. Nous avons fait les courses, sommes allés voir un film au cinéma, et à 22 heures je me suis écroulée, dormant d'une traite jusqu'à 9 heures ce matin.

    J'ai pris mon café, Chéri dormait encore, et je suis partie courir. Mais là encore, j'ai craqué. J'ai couru les 45 minutes convenues avec JC, je voulais passer les sept kilomètres, en ayant fait 6,9 dimanche dernier, mais... je n'ai couru que 6,7 kilomètres. Niveau cardio aucun problème, je n'ai même pas vraiment été essoufflée, ce sont les jambes qui ne suivaient pas, pas d'énergie, aucun jus.

    En rentrant j'ai envoyé un SMS à JC comme il me l'avait demandé hier et il m'a répondu "Je ne suis pas inquiet parce que physiquement ton régime alimentaire est extrêmement dur, et donc c'est normal que tes performances ne soient pas au top. Mais ça va revenir ne sois pas inquiète."

    J'espère bien !

    Ce midi Chéri avait très très envie d'un bo bun, nous sommes donc allés dans un resto vietnamien. J'ai juste bu un café pendant que Chéri mangeait, j'avais emporté des tranches de jambon blanc et du fenouil cru à croquer, que j'ai mangés au cinéma après le resto.

    Grande découverte pour moi, le fenouil cru. Jusqu'ici je n'en avais mangé que du cuit, dans le pot au feu, le couscous. C'est Sarah qui m'a suggéré de le goûter cru. Et en effet, j'adore ce goût anisé ! Dans la salade composée que je me suis faite samedi soir, j'en avais mis, c'est vraiment très agréable.

    Ce soir, j'ai fait des légumes mijotés.

    DSCN6686.JPG

    Une courgette, trois tomates, 200 grammes de champignons de Paris frais, un demi fenouil. Tout cela mijoté avec sel fumé, poivre, piment d'espelette, et au moment de servir, de la ciboulette. Et bien, Chéri qui n'est pas fana de fenouil et surtout pas fana de plats sans ajout de gras, a adoré, et en a mangé autant que moi.

    Avec, j'ai mangé deux steacks hâchés, pas de gros steacks, mais bon, je me force un peu à manger sinon je vais être vraiment trop fatiguée.

    DSCN6692.JPG

    Pour demain, j'ai le reste de légumes, avec deux morceaux de cabillaud cuits vapeur, avec citron et ciboulette.

    DSCN6691.JPG

    DSCN6690.JPG

    Je crois que depuis mercredi où j'ai vu Sarah, je me suis un peu affinée. Je ne sais pas si j'ai maigri, ça je le saurai mercredi prochain, mais je me creuse de plus en plus ça c'est sûr. Samedi prochain, JC va mesurer ma masse musculaire et ma masse grasse.

    Mes collègues se rendent compte que je change, mais sans vraiment percevoir ce qui se passe. L'une m'a demandé si j'ai changé de coiffure, une autre m'a dit que j'avais une nouvelle robe super jolie. Alors que ce n'est pas une nouvelle robe:-)

    Enfin, voilà les dernières nouvelles.

    Dans la semaine j'ai mangé beaucoup de ratatouille, mon plat préféré heureusement, dont une fois avec des sardines grillées, c'était trop bon.

    DSCN6682.JPG

    Et alterné avec des salades composées, avec les légumes auxquels j'ai droit, salade verte, tomates, concombre, radis, fenouil, en y ajoutant du poulet, ou des oeufs durs, ou du jambon blanc.

    Je n'éprouve plus vraiment la faim, c'est bizarre comme sensation. Même voir Chéri manger des chips, des burgers, des pâtes, des pommes de terre, des tartes ne me fait pas envie. Ca va revenir au fur et à mesure qu'on réintégrera des aliments je suppose.

    J'espère que votre semaine s'est bien passée, je vous dis à très bientôt.

    Et surtout, ne vous faites pas de souci d'accord ? Cette semaine je fais ma prise de sang, je vois ma généraliste, et surtout, j'ai bon moral.

  • Bocal à kilos #14 + Radical #10

    J'ai vu Sarah ce midi pendant ma pause déjeuner. Depuis lundi 10 j'ai perdu 2,4 kilos. Donc un total de 11,4 en cinq semaines.

    DSCN6675.JPGDSCN6680.JPG

    La boîte chat se vide allégrement, le bocal se remplit...

    Les aliments réintroduits cette semaine : 2 yaourts natures par jour. Yaourts au lait entier, pas allégés. Ou fromage blanc. Ou lait. Toujours pas les choux que j'ai tant envie de manger:-)

    Apparemment Sarah et JC ont parlé. Hier soir JC m'en a touché un mot en me disant qu'on continue à la façon de Sarah, qu'il me reste relativement peu à perdre, et lui se charge de surveiller mon énergie et mes muscles. Ce midi d'ailleurs, elle a pris comme chaque semaine ma tension, qui a un peu remonté. Passée de 10-6 la semaine dernière à 11-6 aujourd'hui. Il faut absolument que je trouve, non, que je PRENNE le temps de faire ma prise de sang.

    Elle m'a dit que JC et elle sont très attentifs, et que vu l'enthousiasme que je mets dans ce projet, ils sont là pour me modérer si besoin, me cadrer, me soutenir. Je lui ai parlé des invitations de novembre, elle m'a dit de lui en reparler chaque veille de repas concerné. Je lui ai aussi parlé de ma peur panique du poids qui s'approche. Poids que je n'ai pas fait depuis que je suis adolescente, et qui me terrorise. Dans le sens où j'ai peur que mon corps rejette ce poids, ne veuille pas descendre en dessous, que je m'auto-bloque et me fasse regrossir de peur de revivre ce que j'ai vécu avant d'être grosse.

    Elle m'a dit que j'ai bien fait de lui confier cela, et que nous serons d'autant plus vigilantes à l'approche de ce kilo précis qui me fait si peur.

    Hier soir, super séance avec JC, il continue à me faire intensifier non pas la difficulté des exercices, mais le rythme. J'adore ça ! Nous avons terminé par un quart d'heure de vélo, récup' active, pendant lequel nous avons parlé sérieusement. Je lui ai (re)dit à quel point il a changé ma vie, ma vision des choses, ma façon d'être. Il m'a parlé de lui, pas vraiment bien dans sa peau avant de faire du sport, et surtout, extrêmement amer quand il a dû abandonner sa carrière suite aux blessures répétées du genou. Le gros passage à vide avant de se remettre aux études pour devenir coach, son pessimisme, qu'il a trouvé la force de transformer en optimisme, tout comme j'y suis parvenu.

    Nous avons parlé de Chéri, de mon inquiétude de le voir souffrir des articulations à cause de son poids et j'en passe. JC m'a dit que si je parviens à le convaincre de venir au moins une fois avec moi, il se charge du reste. Qu'il aimerait beaucoup, vraiment beaucoup l'aider à améliorer sa condition physique. Ca m'a fait du bien d'entendre cela, c'est vrai que la santé de Chéri me préoccupe.

    Sinon, JC m'a dit que le tee-shirt qu'il m'a donné ressemble maintenant à une robe sur moi. Ben oui, mais pour le moment je n'en veux pas d'autre. J'ai le gris en XL, je me bats pour avoir le blanc en M ou S. Pas d'intermédiaire. Surtout qu'ils taillent petits ces tee-shirts. Il a compris à quel point c'est symbolique pour moi.

    Il m'a (re)dit qu'il est fier de ma progression, et confiant pour le dix kilomètres. Ben moi je ne sais pas si je suis capable de boucler dix kilomètres en une heure... Je crois qu'il a prévu d'augmenter la part de course dans nos séances jusqu'en novembre. Ce n'est pas la distance qui me fait peur, c'est la vitesse. Comment passer de 9km/h, ma moyenne actuelle à 10 ? Bon on verra, là encore, je vais me donner à fonds dans les entraînements, j'aurai fait le max dans mes possibilités. Je sens que les fractionnés vont se compliquer pendant le mois à venir.

    Quand je suis rentrée du sport hier soir, Chéri avait cuisiné. Enfin, cuisiné... Pour Chéri, mettre au four sans gras, ça ne s'appelle pas cuisiner:-) Des paupiettes de dinde farcies au veau (achetées chez le boucher, pas faites par Chéri), accompagnées de champignons grillés. C'était délicieux. J'ai aussi mangé une tomate.

    DSCN6673.JPG

    Chéri avait fait des pâtes pour compléter son dîner, dans lesquelles il a mis du beurre. Les pâtes ne m'ont pas fait envie, alors que c'est quand même mon aliment préféré entre tous. En ce moment, j'ai tellement de, comment dire, de satisfaction, non, je ne trouve pas le mot juste, enfin ce régime allié au sport m'apporte tant de bien être, que ce bien-être est supérieur au plaisir de manger... Sans doute pour cela que pour le moment, je n'ai pas d'envies ni de frustration.

    Cela finira par me tomber dessus je le sais, d'où l'importance de réintroduire à terme fruits, féculents, céréales, huile etc... Je suis étonnée de ne plus ressentir l'envie de sucre. Oui je mangerais bien un pamplemousse, un kiwi, croquer dans une pomme, mais ce sont juste des idées qui m'effleurent pour le moment, sans plus.

    La seule chose que j'espère, c'est que lorsque je (re)mangerai un peu gras et sucré, je le digérerai... Bon, vous serez les premiers informés:-)

    Chéri commence à s'habituer un peu à cuisiner sans gras quand il sait que nous allons manger la même chose, même si c'est moi qui fais la plupart des légumes. N'empêche qu'il y revient à ma ratatouille sans gras, il en mange avec plaisir maintenant:-)

    Chéri avait fait quatre paupiettes, elles étaient relativement petites, une centaine de grammes. J'en ai mangé une, il en a mangé deux. J'en avais une dans mon bento de ce midi, avec mesclun de salades vertes, deux tomates, et une tranche de jambon blanc.

    Je suis passée acheter des yaourts en sortant de chez Sarah, j'en ai mangé un dans l'après-midi, un Velouté. Et je vais en manger un ce soir également. J'ai aussi acheté du fromage blanc, car n'étant pas fana des yaourts, je vais pouvoir en fait les utiliser en cuisine.

    DSCN6678.JPG

    Faire des sauces, des oeufs cocotte, des flans de légumes ou de poissons. Ben oui, oeufs + lait ou fromage blanc... Je testerai ce week-end. Je passerai demain soir refaire le plein d'herbes, aneth, estragon, car j'ai du fenouil à manger depuis dimanche, je vais le manger en crudités avec une sauce à l'aneth...

    Ah, ça ouvre des perspectives de réintroduire un peu de produits laitiers.

    Il est 20 heures, je suis en train d'écrire, j'ai mis à mijoter plein de légumes. Trois poivrons, deux aubergines, trois courgettes, trois oignons, cinq tomates. Et ajouté de petits morceaux de fenouil, un peu de piment d'espelette.

    J'ai mangé quelques rondelles de fenouil cru, je n'en avais jamais goûté cru, j'adore. C'est très anisé, un goût très prononcé, je trouve ça parfait pour les apéritifs. Je l'ai mangé nature, quand nous recevrons, avec une sauce aux herbes pour tremper, ça me permettra de participer à l'apéritif et sera peut-être une belle découverte pour nos invités.

    Avec les légumes tout à l'heure je vais faire une brouillade de deux oeufs. Et finir par un fromage blanc.

    Pour mon bento demain, des légumes mijotés, accompagnés de cabillaud cuit ce soir au four. Et un yaourt pour le goûter:-)

    J'ai hâte d'être à demain soir pour la séance de sport.

    Passez une douce soirée, prenez soin de vous, souriez, aimez.

  • Je me suis vue...

    Attention, billet narcissique. Oui, par essence un blog est relativement ego-centré, mais ce billet va l'être tout particulièrement:-)

    Ce week-end, j'ai eu une espèce de choc, je me suis vue telle que je suis devenue. Je crois en tout cas. Vous savez que j'ai toujours un problème, à me voir apparemment plus volumineuse que je ne le suis en réalité.

    Hier, comme je n'avais pas de séance avec JC, j'ai fait une super grasse matinée, et me suis levée à 9heures. Chéri dormait encore. J'ai pris ma douche, me suis maquillée, habillée, pris tranquillement mon café et mes deux oeufs au plat dans le calme.

    Quand Chéri s'est levé il m'a dit que j'étais super canon. J'étais stupéfaite. Chéri me dit souvent qu'il me trouve belle, mais canon voulait dire autre chose... Devant mon air étonné, il m'a photographiée.

    3.jpg

    2.jpg

    Et là en effet je vois enfin que je me suis affinée. Mes jambes me plaisent, mes chevilles sont bien marquées, mes cuisses sont visiblement moins épaisses. Et les muscles affleurent et sont visibles quand je bouge. Mes fesses sont en béton.

    Je n'ai presque plus de bourrelets au niveau des omoplates, mon ventre s'est aplati, mon cou est bien dégagé, mes épaules ne sont plus arrondies... Là j'ai vu... j'ai regardé... Je n'ai pas reconnu mon corps, mais je l'ai vu. Je crois en avoir pris les proportions...enfin.

    J'ai renouvelé l'expérience ce matin avant d'aller courir. Regardez.

    Sport1.jpg

    Sport2.jpg

    Sport3.jpgOn voit la différence par rapport à cette photo que j'avais prise en allant au sport le 25 septembre, il y a donc trois semaines.

    739464919.jpg

    Bon, j'ai encore du ventre, encore des cuisses grosses, encore des bourrelets, mais je vois aussi ce qui a changé, et l'ensemble de ma silhouette ne me déplaît pas finalement. En tout cas, je me rends compte que mon physique commence à être le reflet de ce que je suis, de ce qui se passe en moi, j'ai un peu de mal à expliquer cela, mais ça va s'éclaircir.

    Et ce dont je suis sûre, c'est que le sport fait partie des grands plaisirs de ma vie aujourd'hui, ne pas avoir de séance hier matin me l'a encore bien montré.

    Ce matin je suis donc allée courir, tandis que Chéri dormait encore. Je suis un peu déçue, j'espérais faire 7km en 45 minutes, j'en ai fait 6,89. Oui vous allez dire que je chipote. En tout cas j'ai progressé en un mois, depuis la parisienne où j'ai couru 6,5 km en 47 minutes 50. Il me reste six semaines avant le 10 kilomètres.

    Sion rien de spécial ce week-end. Nous avons fait un cinéma, le marché...

    Comme je l'ai demandé à Chéri, au mois d'octobre, pas de restos, pas d'invitations, lancées ou reçues. Bon en revanche en novembre, les invitations refusées en octobre auront lieu, nous avons deux dîners prévus chez des amis. Le week-end du 11 novembre, trois jours chez mes parents, il y aura mon frère, ma belle-soeur, ma nièce. Chez mes parents, pas trop de problèmes, je pourrai me faire à manger ce que je veux, mes parents sont au courant de ce que je fais. Cependant nous allons aussi fêter le seizième anniversaire de ma nièce, je sais que ma mère fera un super déjeuner... on verra j'en parlerai à Sarah d'ici là.

    Les dîners chez les amis et bien... je ne sais pas... Bon, chaque chose en son temps, je ne vais pas commencer à appréhender, il reste trois semaines.

    Vendredi soir, je vous avais dit que j'avais envie de poisson cru. Nous sommes donc passés hier chez le poissonnier, acheter deux maquereaux et un pavé de saumon. Hummmm je me suis régalée hier soir !

    Poisson.jpg

    Chez le boucher, nous avons fait hacher du boeuf et du veau, Chéri les a mélangés, en y ajoutant herbes fraiches, oignon, et façonnés en petits steacks. Nous en avons mangé ce soir, accompagnés de champignons grillés, et de légumes que j'ai faits mijoter. Poivrons, aubergines, oignons, longuement revenus jusqu'à presque confire dans du jus de tomates, avec thym et laurier.

    DSCN6663.JPG

    J'ai la même chose dans mon bento pour demain midi.

    J'espère que vous avez passé une excellente fin de semaine. A très vite:-)

  • Cette semaine

    Vous m'avez manqué, mais pas trouvé le temps d'écrire cette semaine, excusez-moi. Je suis partie tous les matins à 6h45 et rentrée le soir tard. Dont une fois à 22h30. Heureusement j'ai pu préserver mes deux séances de sport mardi et jeudi, là je suis rentrée à 20h30. Mais le temps de prendre ma douche, de dîner, je n'avais plus la force d'écrire, juste celle d'avoir envie de dormir;-)

    Heureusement, après avoir touché le fonds de la fatigue, enfin de l'affaiblissement physique la semaine dernière, mon corps a soudain repris du poil de la bête. Peut-être que ces presque cinq semaines en sevrage total de gras et sucre ont finalement tout bien nettoyé et que mon énergie revient de plus belle. Je n'en sais rien, mais la différence est flagrante, je suis dynamique au moins autant qu'avant de commencer.

    JC m'a d'ailleurs dit hier soir que ça se sentait, et hop, il a intensifié la séance.

    En plus, je testais hier soir mes nouvelles chaussures de sport, comme toujours achetées à la boutique du Marathon. Comme ça j'ai deux paires, c'est bien de pouvoir alterner. Elles s'usent vite avec toutes les séances que je fais de toute façon. Surtout que les trois séances que je fais avec JC ne concernent pas les mêmes parties du corps, le samedi je fais les fractionnés, c'est très différent d'une séance de muscu et nécessite des chaussures adaptées. Et le dimanche matin, je vais courir à l'extérieur, là les Nike seront parfaites, ce sont des chaussures spéciales sorties longues sur route, alors que les Saucomy sont plus conçues pour des distances courtes.

    JC les a trouvées très stylés ces chaussures... Pourtant, je ne choisis absolument pas pour le style, je ne choisis même pas du tout, puisqu'à la boutique du Marathon, en fonction de notre foulée, de notre gabarit, de nos pratiques sportives, les conseillers font essayer deux ou trois paires, pas plus. Les Saucomy, si vous vous souvenez, sont bleues avec des lacets rose vif, comme beaucoup de chaussures de running qui sont souvent très vives. C'est bien la première fois que j'ai des chaussures de sport noires. Enfin on s'en fiche, ce que je trouve chouette c'est qu'à chaque fois que j'en achète, les nouveaux modèles sont plus performants que les précédents, celles-ci sont incroyablement souples, avec pourtant un amorti ferme. Parfait pour ma façon de dérouler le pied quand je cours et surtout pour mon gabarit, qui n'est pas celui d'une kenyane de 45 kilos...

    En tout cas mardi et jeudi nous avons fait de superbes séances. JC m'a entraînée dans un rythme plus rapide, estimant que je suis maintenant capable d'allier technique et rapidité dans les mouvements... On a gagné plus de 3 minutes sur chaque circuit composé de 6 à 8 exercices de 20 répétitions. Du coup on a le temps d'enchaîner quatre circuits au lieu de trois. Croyez-moi, ça change tout, j'ai des courbatures que je n'ai jamais eues. Je trouve jubilatoire la douleur des courbatures:-) Je sens tous mes muscles, je me sens tellement vivante. Enfin là, j'ai mal partout, des épaules aux mollets, en passant par les abdos. En ce moment nous faisons des combinaisons d'abdos, j'adore ! Et JC ne me laisse jamais abandonner, il maintient le rythme et je me bats pour ne rien lâcher, et je sens mes abdos qui brûlent et j'aime ça.

    Oh non !!!!!!!!!!!!! Il est 21h30 et JC vient de m'appeler pour me dire qu'il doit annuler le cours de demain matin. Bon il a une vraie raison, familiale, et je comprends on ne peut mieux.

    N'empêche qu'il va me manquer, j'aime tellement nos séances. Je lui ai dit qu'il va me manquer, il était content cet idiot... Du coup il m'a dit de me reposer, de dormir demain matin pour une fois, et d'aller courir dimanche matin. 45 minutes. Jusqu'ici je n'ai jamais couru plus de 6 kilomètres en 45 minutes, là je vais essayer d'en faire au moins 7. D'abord parce que pesant 10 kilos de moins qu'il y a un mois je suis plus vive, et surtout croyez-moi, les fractionnés à 14km/h ça m'a énormément fait progresser, tant en vitesse qu'en posture de course.

    L'objectif, ce sont les dix kilomètres du mois de novembre. Fin novembre, de nuit, il fera froid, je ne sais pas si je pourrai courir vite dans l'obscurité... Le principal est d'être préparée, après, je ne maîtrise naturellement pas les conditions climatiques.

    Mais rien que d'écrire ça, les jambes me démangent, j'ai envie de courir:-) Mais je vais être sage, écouter mon super coach et me reposer demain.

    JC m'a parlé sérieusement du régime hier soir. Il me trouve très affinée, presqu'amaigrie, et trouve que je suis proche de mon poids de forme. A la base, il n'approuve pas les régimes. Et en même temps, il ne veut pas interrompre ce que j'ai entrepris avec Sarah, qu'il estime mieux placée que lui pour la réintroduction des aliments selon un certain ordre.

    visage.jpg

    (ça c'est ma tête aujourd'hui. Ne regardez pas mes cheveux, en venant au bureau à pieds, il y avait du vent, et ils ont décidé de vivre leur vie de cheveux libres. Chéri aussi trouve que je me creuse beaucoup)

    JC ne pensait pas que j'allais tant maigrir le premier mois. Je lui ai dit que comme tout ce que j'entreprends, je l'ai fait sérieusement et passionnément, sans déroger du tout. Et puis il est content que la machine soit repartie, mais il ne veut pas que mon corps s'épuise, que je perde de la masse musculaire. J'ai bien compris qu'il est tiraillé, je lui ai redit que je lui fais entièrement confiance, et que je suivrai ce qu'il souhaite que je fasse.

    Il m'a dit qu'il va en reparler avec Sarah. Bon, je la vois mercredi, on verra ce qui s'est passé...

    En tout cas, depuis lundi j'ai pu réintégrer aubergines et champignons. Je me suis fait une vraie ratatouille, qui m'a fait quatre repas.

    Et des champignons frais sautés dans un peu de jus de tomates. Accompagnés d'une omelette au jambon fumé je me suis régalée... J'en ai mangé hier soir et en ai emporté dans mon bento de ce midi.

    DSCN6658.JPG

    DSCN6661.JPGDSCN6660.JPG

    Ce soir j'ai mangé une salade composé avec mâche, roquette, tomates, concombres, filet de poulet, oignon rouge cru. C'est vraiment bizarre, même mon envie de fruits, si intense les deux premières semaines s'est réellement estompée. Le gras, les féculents ne me manquent pas.

    Auto-persuasion ou vrai phénomène physiologique ? Aucune idée. A suivre naturellement...

    Ce dont j'ai envie  en revanche, c'est de poisson cru, tout comme il y a deux semaines. Alors demain matin, marché, et poissonnier:-) Je serai en forme pour faire les courses, après ma grasse mat'.

    Quand même, fait iech de ne pas avoir sport demain matin.

    Bonne soirée à vous, j'espère que votre semaine s'est bien passée, et que votre week-end sera réussi.

    Petit message à Souris Verte, si tu es rentrée à Paris, organisons-nous pour prendre un café ensemble:-)

  • Bocal à kilos #13 + Radical #9

    Alors, alors, alors...Voilà le bocal à kilos, le même que mercredi dernier, je n'y ajoute rien, car j'ai perdu 100 grammes ces cinq derniers jours. Ce qui est complètement cohérent avec mon énorme passage à vide de jeudi-vendredi.

    Mon corps a pris une semaine off, ce 'est pas moi qui vais lui en vouloir:-)

    Cela fait donc 9 kilos tout ronds en 4 semaines pile. Je ne regrette pas un instant ces quatre semaines, même les moments les plus durs. Ce régime est une expérience. Qui en plus me permet de me délester des derniers kilos. Qui me nettoie intégralement de tout sucre et tout gras pendant quelques semaines.

    Il ne faut pas que je tarde à faire ma prise de sang, car ma tension a encore un peu baissé, ce midi elle était à 10-6. J'ai l'ordonnance pour une prise de sang complète.

    Les aliments à réintégrer cette semaine : fenouil. Champignons. ENFIN je vais remanger des champignons c'est génial. C'est la pleine saison hummmm. Et les aubergines. J'ai donc maintenant droit à tous les ingrédients de la ratatouille, je vais en profiter:-)

    Je ne revois Sarah que mercredi prochain, donc dans neuf jours. On verra ce que ça donne.

    Sarah m'a dit quand je suis arrivée que ma silhouette a beaucoup changé. C'est vrai. Une collègue me l'a aussi dit aujourd'hui. J'avais un trench, dont j'ai bien serré la ceinture à la taille, et dessous, une robe en maille. Avec le  foulard offert par Karin et que j'aime tant, je me sentais féminine et élégante.

    En sortant, j'ai appelé JC qui m'a dit que le bilan de ce premier mois est formidable. Qu'il faut que je me repose afin de garder mon énergie pour les séances de sport, ne pas trop marcher comme j'ai tendance à le faire.

    Vous savez, même si je suis un peu affaiblie, un peu fragilisée, je suis plutôt bien dans ma tête, car très bien dans mon corps. Tout ça pour vous dire que bien sûr, vous pouvez écrire vos sensations en commentaires, positives, ou négatives, cela ne me fait pas de mal, au contraire cela me fait toujours du bien de garder à l'esprit ce que nous partageons.

    Je suis totalement consciente que ce régime n'est pas très équilibré, et d'ici la fin de l'année tous les aliments seront présents, je serai en stabilisation.

    C'est important que vous sachiez que vous pouvez m'écrire ce qui vous choque, vous heurte, tout comme c'est important que je puisse vous écrire que je veux me débarrasser des derniers kilos. Et que le plus important pour moi sera de stabiliser, de profiter de la vie sans plus me torturer avec la nourriture.

    Je comprends que ma démarche du moment puisse vous heurter, elle est à l'opposé de ce que j'ai fait pendant plusieurs années en essayant de manger équilibré, plaisir, sans interdits.

    Aussi bizarre que ça puisse être, même moi j'ai du mal à l'expliquer, je suis contente d'avoir en ce moment un cadre bien précis, rigoureux, j'ai ce besoin actuellement. Remettre mon corps à zéro. Le vider de plein de choses... Je sais que je ne suis pas forcément claire, en moi c'est relativement flou. J'espère pouvoir poser des mots plus précisément au fil des semaines.

    Mais en aucun cas ne renoncez à m'écrire ce que vous pensez, bien au contraire j'en ai besoin.

    Je vais dîner sur ce:-) Chéri a fait rôtir au four un poulet. Avec des pommes de terre pour lui, quant à moi je vais me faire une salade composée de roquette, tomates.

    Demain, je me ferai une poëlée de champignons;-)

    Passez une douce soirée, vous êtes précieux pour moi.

  • J'ai couru...

    Ca c'est la tarte aux pommes pâte sablée que Chéri a sortie du four en fin d'après-midi... Chéri a été pris d'une irrépressible envie de tarte aux pommes. Ca embaume dans tout l'appartement. Et non, ne vous dites pas "ah ça y est elle craque", non non pas du tout. Je ne mangerai pas de tarte:-)

    Alors, nous nous sommes quittés vendredi soir, je vous ai raconté ma séance ratée de jeudi. Samedi matin, je me suis levée plutôt en forme, et bien décidée à faire une belle séance. Et ce fut le cas.

    Pour la première fois depuis trois semaines que nous faisons les fractionnés à 14km/h, ils m'ont paru un tout petit peu moins difficiles, ma foulée s'est adaptée, JC m'a expliqué comment mieux dérouler les pieds, je m'aide beaucoup des bras comme il me l'a appris.

    Il m'a d'ailleurs dit au bout de cette demi heure que ma foulée est belle, et que je ne suis pas montée une seule fois au delà de 165 pulsations minutes (contre 56 au repos), ce qui n'est pas mon maximum, je n'ai pas "explosé".

    Il m'a affirmé que ce qui s'est passé jeudi est une étape nécessaire, depuis un mois mon corps est tellement sollicité, déboussolé, que des paliers d'adaptation sont indispensables. Et pas toujours agréables.

    En effet, hier, bizarrement, j'étais réellement bien. Les fractionnés à 14 n'ont pas été faciles, loin de là, mais moins difficiles sans conteste. Et là, je sens toute l'utilité de travailler les abdos sans relâche. En courant vite, cela aide énormément de gainer et de se tenir bien droite.

    JC m'a dit que rares sont ses élèves qui arrivent à courir à 14km/h, que je dois cesser de me sous-estimer, que je peux aller encore bien plus vite. Je lui fais confiance, quand il voudra augmenter la vitesse, je courrai et puis c'est tout.

    Après les fractionnés, une demi heure de gainage et abdos. D'ailleurs ce soir en écrivant, je les sens les courbatures abdominales:-)

    A la fin de la séance, j'ai posé la question rituelle, puis-je aller courir demain matin ? Car depuis la Parisienne il y a quatre semaines, il n'a pas voulu que je coure le dimanche matin, privilégiant la récupération, me trouvant fatiguée avec le régime.

    Mais hier matin, il était visible que j'avais passé un cap et étais moins fatiguée, il m'a donc dit que je pouvais courir 30 minutes ce matin. 30 minutes, sans objectif de distance. Habituellement on fait l'inverse, je dis que je vais courir tant de kilomètres, et on voit le temps que ça donne. Là il a beaucoup insisté en me disant de ne surtout pas forcer, de courir très tranquillement.

    Ce que j'ai fait ce matin. Je me suis levée à 8 heures, Chéri dormait encore, j'ai bu un café et suis partie à jeun. J'ai couru une demi heure dans les rues de Montmartre, avec des descentes, des montées, des faux plats... Dès le départ j'ai senti la différence avec il y a quelques semaines. Je me sens moins lourde, forcément. Et mes foulées ont évolué grâce aux fractionnés. Mes bras sont plus actifs, mon gainage est bien là.

    J'ai couru 30 minutes avec un réel plaisir, il n'y avait personne dans les rues, sauf les promeneurs de chien, c'est très agréable. En revanche, j'ai couru avec un sweat shirt, non adapté. Il faut que j'achète une veste un peu chaude spécialement conçue pour courir.

    J'ai regardé la distance parcourue en cette demi heure, j'ai fait 4,61km. Soit 9,2km/h de moyenne. Une belle progression, ne serait-ce que par rapport à la Parisienne, où j'ai fait une moyenne d'un plus de 8 km/h.

    Comme quoi, fractionnés de plus en plus rapides + abdos + gainage + musculation du haut du corps = combinaison gagnante.

    En rentrant j'ai envoyé un SMS à JC pour lui donner les résultats, en demandant si je peux encore progresser, et surtout, tenir le double à ce rythme pour le dix kilomètres du 26 novembre. Je l'ai énervé, il m'a répondu qu'il faut arrêter de me sous-estimer, que je sais qu'il me pense capable d'encore mieux.

    Qu'on va continuer à bosser sans relâche. Moi je suis d'accord, j'adore transpirer, me surpasser, faire des efforts intenses. La semaine prochaine, samedi, selon ma forme, il me dira si je peux aller courir 45 minutes.

    Sinon, hier, nous avons vu au cinéma Miss Peregrine et les enfants particuliers. Je suis une inconditionnelle de Tim Burton, et ce film est un bon Burton. Je me suis laissée emporter par la poésie, la douceur, les décors, les costumes, la musique, enfin l'univers de Burton quoi. Le genre de film dont je sors avec chaud au coeur au bout de deux heures qui filent à la vitesse de la lumière.

    Nous sommes ensuite passés dans une librairie, je voulais acheter le dernier Bernard Werber. Je n'ai aucune idée de ce qu'il vaut, mais les quatre lignes résumant l'histoire et la couverture m'ont donné envie. J'espère que je prendrai autant de plaisir à entrer dans les pensées des chats que dans les pensées des fourmis il y a déjà 25 ans.

    Livre.jpg

    Aujourd'hui nous avons vu un film d'horreur "Don't breathe", que Chéri avait envie de voir. Bon, qu'en dire ? Rien, puisque je me suis endormie au bout d'une demi heure et réveillée pour la scène finale:-)

    Ce week-end j'ai mangé "comme d'habitude" depuis un mois. Des oeufs coque et jambon blanc ce matin après avoir couru, bavette et ratatouille hier soir. Salade de mâche-roquette tomates concombre poivron, filet de poulet ce soir.

    Chéri a mangé plus varié évidemment;-) Pour demain midi, je me suis fait trois oeufs brouillés et le reste de la ratatouille. J'ai rendez-vous pendant ma pause déjeuner avec Sarah, ça ne fait que cinq jours que je l'ai vue, mercredi dernier. On verra si j'ai un peu perdu et surtout, ce qu'elle va réintroduire comme aliments. J'aimerais tellement que ce soit la famille des choux et les champignons !

    Je vous raconte cela demain soir.

    J'espère que vous avez passé un agréable week-end, revigorant.