Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Et la peau alors ?

    Hier matin avec JC nous avons eu une conversation intéressante. Nous étions en pleine séance quand ça a frappé à la porte. C'est une jeune femme, en tenue de sport, qui venait pour avoir des renseignements sur les forfaits, le déroulement des séances etc...

    JC a passé une petite dizaine de minutes avec elle tandis que je continuais mes séries d'exercices de muscu. J'ai regardé cette jeune femme quand elle est arrivée puis partie, trouvant qu'elle avait une jolie silhouette. Quand elle est partie nous avons continué la série que j'avais commencée et pendant les deux minutes de récup', j'étais assise par terre en tailleur, face à JC, en lui disant "Cool tu vas avoir une nouvelle élève. Elle est venue en courant en plus, courageuse". Il m'a répondu que oui, elle voulait de l'aide pour progresser en running alors qu'il va essayer de l'aider. Je lui ai dit "En tout cas, avec elle, pas de problème de poids, elle n'a rien à perdre". JC m'a répondu mais tu l'as regardée ou pas ? J'ai dit que je l'ai regardée vite fait et vu une silhouette fine dans sa tenue de sport. JC m'a dit non, c'était du camouflage, moi je l'ai regardée en pro. Tu n'as pas vu son ventre ? Elle en a carrément plus que toi. Allez, on reprend les circuits.

    Je lui ai dit non, explique-moi mieux. Cette fille moi je l'ai vue mince. Il m'a dit oui elle est mince, mais elle a du ventre et n'est pas tonique. Tu ne te vois pas. Tu es ferme et musclée, ton corps a beaucoup changé. J'ai rétorqué "Regarde-moi droit dans les yeux et dis-moi que cette fille doit perdre du poids alors que moi non ? Ne te fiche pas de moi".

    Il m'a répondu que d'abord elle est plus petite que moi, et qu'elle est moins bien proportionnée. Et que oui elle a du poids à perdre. Alors que moi non. Que j'ai une masse musculaire supérieure à la moyenne et une masse grasse inférieure à la moyenne. Que si j'ai l'impression d'être trop volumineuse ce n'est pas que j'ai du poids à perdre, mais du surplus de peau. Il est incroyable mon JC il ne m'a pourtant jamais vue en sous-vêtements... Il a des yeux bioniques... Je lui ai dit qu'il a raison.

    Il m'a dit, je ne veux plus t'entendre dire que tu es grosse !! Tu es superbe, et on va travailler à retendre ta peau en musclant. Car oui, soyons claire, j'ai un surplus de peau. Je ne m'en sors pas trop mal ce n'est pas une totale cata, mais il y en a. Et tout comme j'ai toujours refusé d'avoir recours au by-pass pour perdre du poids, je refuse tout autant la chirurgie réparatrice. Pour de nombreuses raisons, que je vous donnerai si vous le souhaitez.

    On a fait une séance muscu en changeant les exercices, et surtout en augmentant les poids des haltères, barres et kettles. Ca a été... D.U.R !!!!!!! Mais géniall ! Mais D.U.R:-)

    D'ailleurs ce soir j'ai des courbatures comme je n'en ai pas eu depuis bien longtemps, depuis le tout début où j'ai commencé le sport.

    La semaine prochaine, mardi, le 28 c'est le jour de la clôture, je sais que je ne pourrai pas aller au sport, je vais rester (très) tard au bureau. Et le week-end prochain nous serons chez mes parents pour le quatre-vingtième anniversaire de ma mère. Du coup, JC a un peu bouleversé ses plannings, il sait que je serais trop malheureuse de ne le voir que jeudi. Il vient de me confirmer que déjà, je le vois demain soir suis contente !!!!!!!!!

    Ce matin, j'avais le droit d'aller courir 15 minutes avec mes semelles de sport. Premier running depuis la course d'il y a deux semaines. Comme ce n'était que 15 minutes j'y suis allée carrément à fond ! J'ai fait 3,15 kilomètres en 15 minutes. Du 12,6 km/H. Jamais couru à cette vitesse plus de quelques centaines de mètres. Bon il y a encore du boulot pour que je tienne ce rythme sur un dix kilomètres, mais on va y travailler ! Je n'ai absolument pas eu mal aux genoux, merci le podologue et ses super semelles. En revanche la douleur à la hanche est toujours présente quand je cours, et carrément présente. A suivre...

    Hier je suis allée chez la coiffeuse. Elle a coupé moins court que d'habitude, trouvant que ce serait mieux vu que mon visage s'est creusé. Je l'ai laissée faire à son idée et le résultat me plaît bien. Pareil pour le coloriste, je l'ai laissé faire à son idée et comme d'hab, j'adore le roux qu'il a fait.

    Comme à chaque fois, quand je suis arrivée, ils m'ont proposée thé, café... J'ai pris un café, et à ce moment là, l'apprentie est arrivée avec une brioche qui dégageait une merveilleuse odeur de fleur d'oranger. La coiffeuse m'a dit que la brioche vient de sa boulangerie préférée, qu'elle est super bonne. Elle l'a découpée et tous les clients présents s'en sont régalée, mais je n'en ai pas pris. Je ne lâche rien et ne lâcherai rien tant que le moment ne sera pas venu.

    Hier soir à 21h30 je ne tenais plus debout, je suis allée me coucher. Du coup ce matin tôt j'étais levée:-)

    Nous avons passé un très agréable déjeuner avec Heure Bleue et Le Goût. Chéri avait cuisiné, lapin aux cèpes vin blanc et crème, pommes de terre au four. J'avais acheté des gâteaux au chocolat pour le dessert. Bon, j'ai un peu contrarié HB et Le Goût en mangeant une salade verte avec le lapin et non des pommes de terre, à ne pas toucher aux grignotages de l'apéritif, et à ne pas manger de fromage, de pain, ni de dessert... Mais au moins, ils ont vu que je mange. Une cuisse de lapin et une assiette de salade. J'espère que vous ne pensez pas que je ne mange pas. Je mange, en relativement petites quantités, et sans gras ni sucre, mais je mange;-)

    Puis nous sommes allés passer une heure chez les parents de Chéri.

    Et voilà un beau week-end qui s'achève. Et une nouvelle semaine s'annonce chargée avec la clôture mensuelle. Mais elle se fera, comme toutes les autres, et à la fin de la semaine je me dirai, oh que la semaine a passé vite. C'est fou cette sensation de ne pas maîtriser le temps, et surtout, de ne pas voir défiler les semaines...

    J'espère que vous avez passé un chouette week-end, profité de ceux et de ce que vous aimez.

    Prenez soin de vous.

  • Un test qui arrive à point

    Pas plus tard que mardi, je vous écrivais que je commençais à me sentir mieux avec mon reflet. Et hier, première petite mise à l'épreuve qui m'a montré que je si deviens un peu plus satisfaite de mon image, je suis encore extrêmement loin d'en être convaincue. Et excessivement fragile face aux regards, aux mots.

    Je vous raconte ?

    Hier matin j'avais rendez-vous chez le podologue. Je ne sais plus si je vous ai dit, depuis un mois j'avais mal au genou droit en courant, et ça lançait jusque dans la hanche. Pas mal du tout en marchant, seulement en courant. Et aussi en descendant les escaliers. Vous me connaissez, j'ai serré les dents en me disant que je tiendrais quoiqu'il arrive jusqu'à la course du 12 février. Et que mon genou aussi tiendrait.

    Le jour de la course à partir du 5è kilomètre j'ai eu mal. A partir du 7è, très mal.... J'ai tenu jusqu'au dixième kilomètre en me parlant, me convainquant que ça allait... Après la course, une fois les muscles refroidis, je pouvais à peine marcher. J'ai eu extrêmement mal pendant deux jours, JC m'a dit de glacer, de prendre beaucoup d'arnica, la douleur s'est calmée, sauf en descendant les escaliers ou en essayant de courir. JC m'a parlé du syndrome de l'essuie-glace (?) et recommandé d'aller voir un podologue qu'il connaît bien. Il travaille trois jours par semaine dans son cabinet, un jour au Stade français pour s'occuper des rugbymen, et un jours au PSG, pour s'occuper des footballeurs.

    Il suit JC depuis des années et est paraît-il une pointure dans son domaine. J'ai eu la chance d'avoir un rendez-vous pour la semaine suivante, sans avoir à attendre les trois semaines habituelles.

    J'étais contente d'avoir un rendez-vous si vite, car depuis la course, JC m'interdit formellement de courir:-(

    Donc je l'ai vu hier matin. Il a passé mes jambes au laser, et a confirmé le syndrome de l'essuie glace, un déplacement du tendon du genou, qui frotte donc quand on court, et remonte le long de la cuisse jusqu'à la hanche. Rien de plus banal paraît-il chez les coureurs. C'est mécanique, et ça se soulage très bien avec des semelles.

    Il m'a demandé si je faisais beaucoup de sport, quand je lui ai dit trois séances par semaine avec JC plus une heure de jogging le dimanche, il m'a dit que c'est très bien de faire beaucoup de sport. Il m'a demandé ma taille, mon poids. Je lui ai dit, et ajouté que j'avais perdu beaucoup de poids ces dernières années, mais le poids peut-il être un facteur déclenchant ?

    Moi, je parlais par rapport à mon poids passé qui aurait pu abîmer le tendon, et le podologue a spontanément répondu, en parlant que de mon poids actuel.

    C'est certain, dit-il, que le poids s'il ne déclenche pas le problème, l'accentue. Si vous perdiez une bonne dizaine de kilos ce serait parfait pour le sport et vos articulations.

    Il n'a pas vu ma tête, je lui tournais à ce moment là le dos, les jambes sur le laser.

    Il n'a absolument pas dit cela avec une mauvaise intention, il l'a dit tout simplement.

    Il a ensuite moulé mes pieds, fait les semelles, m'a dit que je pouvais dès le soir même, comme je voyais JC, courir 5 minutes avec lui. Puis un quart d'heure dimanche, et augmenter tranquillement jusqu'à disparition de l'inflammation.

    Il m'a encore félicitée pour ce que j'ai fait, m'a dit d'embrasser JC, et m'a raccompagnée très chaleureusement.

    Mais pour moi, la journée s'était considérablement obscurcie. Mon cerveau a fait un arrêt sur "vous devriez perdre une bonne dizaine de kilos". Et d'un seul coup, en allant prendre le métro pour aller au bureau, en me voyant dans les vitrines, je me suis vue comme je pense que l'on me voit. Grosse, tellement grosse... Quelqu'un qui ne m'a jamais vue, ne sait pas que j'ai été plus qu'obèse, qui me regarde sans la bienveillance inspirée par mon difficile parcours, et bien oui donc, quelqu'un qui me croise pour la première fois me trouve grosse.

    J'ai bien essayé de me dire qu'il parlait en raisonnant par rapport à ses critères sportifs, et tout ça et tout ça.... Mais je suis encore trop fragile face à mon reflet pour ne pas avoir été touchée. Mon réflexe ? Avant même d'arriver au bureau j'ai envoyé un message à JC en lui disant que plus que jamais je voulais et devais maigrir encore et encore.

    JC m'a dit qu'on en parlerait le soir, que je ne devais pas me monter la tête, sans même lui expliquer ce qui se passait.

    Toute la journée j'ai ruminé en me disant que oui, bien sûr je suis encore grosse, que de toute façon quiconque me rencontre aujourd'hui sans me connaître ne peut que se dire qu'il a en face de lui un gros truc moche. Du coup hier midi je n'ai mangé que deux tranches de jambon blanc. Je sais, c'est très très... très très con.

    Mais je ne pouvais pas faire autrement croyez-moi. Je suis arrivée au studio pour ma séance de sport, j'ai embrassé JC (oui, de la part du podologue) et lui ai dit que nous devions parler sérieusement. Je lui ai raconté le rendez-vous, montré mes semelles, c'est quand même l'essentiel. Puis lui ai dit que je dois encore perdre dix kilos. Minimum.

    Et là mon JC a soupiré. M'a dit que c'est hors de question. QUE JE N'AI PLUS DE POIDS A PERDRE. Si ce n'est celui que mon corps décidera encore de perdre, de transformer en masse musculaire. M'a à nouveau détaillé tout mon corps, me disant que je suis tonique, sportive, en pleine forme, que je suis superbe, bref, que je suis très bien. POINT.

    Et qu'en aucun cas je ne dois me remettre à focaliser sur la perte de poids, que ma silhouette est vraiment bien. Méfiant il m'a demandé si j'avais mangé aujourd'hui, il me connaît trop bien. Je lui ai dit avoir mangé en tout et pour tout deux tranches de jambon blanc depuis que je m'étais levée. Il n'était pas content, le mois dernier déjà il m'a passé l'engueulade du siècle parce que Sarah lui a dit que je ne mange pas assez.

    Il m'a dit qu'il allait faire en sorte de me faire comprendre pourquoi je dois manger, pourquoi je ne dois pas perdre de poids, pourquoi il faut entretenir mes muscles avec de l'énergie. Et nous avons fait une séance qui ne m'a pas laissé le temps de réfléchir un instant. Une séance comme j'aime, qui me laisse sans voix mais avec une réelle plénitude. A la fin je grelottais. Logique m'a dit JC, non seulement tu dors trop peu, tu fais de longues journées épuisantes mais en plus tu trouves malin de ne pas manger.

    Il m'a ensuite dit qu'il est fier de ma capacité à ne rien lâcher, à toujours me relever en cas d'obstacle, que je suis arrivée envers et contre tout à ce dont je rêvais, que je suis très bien telle que je suis.

    Quand je suis partie, il m'a dit "t'as intérêt à manger. Ne te laisse pas déstabiliser par un mot de quelqu'un qui n'a pas idée de ce que tu as bravé". Il m'a confirmé que le podologue très renommé dans son domaine est un des meilleurs, et que c'est ça qui nous intéresse.

    Et en effet, je confirme ! En début de séance j'ai couru cinq minutes sur le tapis, à petit trot, 7km/h. Aucune douleur !! A la fin de la séance, JC m'a dit de courir dix minutes, mais à la sixième j'ai eu un peu mal alors il m'a arrêtée. Mais j'ai couru dix minutes en tout sans rien sentir:-) Les semelles ça fait une sensation bizarre, mais ça donne un confort incroyable. Et si ça rétablit mon tendon, alors, vive le podologue !

    Dimanche j'irai courir un quart d'heure. J'irai au stade, et non dans les rues, je pourrai ainsi faire des accélérations, on verra ce que ça donne.

    Je suis rentrée et après ma douche, me suis fait une belle salade de mâche et roquette avec un pavé de saumon grillé. Puis bu une tasse de lait chaud.

    Tee-shirt profil.jpg

    Tee-shirt face.jpg

    Du coup ce matin j'ai mis le jean slim en taille 38 et le tee-shirt offert par ma top collègue, en taille S, il symbolise bien mon état d'esprit. Avec des bottines noires à talons. Au bureau, tout le monde m'en a parlé de cette P..... de silhouette que j'ai tant de mal à accepter.

    Je reconnais que moi aussi je ne me suis pas trouvée trop mal avec ces vêtements près du corps.

    Enfin, je prends ce petit épisode comme un pas de plus dans l'acceptation et l'affirmation. Parce que, quand même, je me rends bien compte que je suis moins volumineuse, dans les sièges, dans le bus... Bon il faut surtout que je sois moins perméable aux mots qui sont souvent dit sans arrière pensée et surtout, que je n'interprète pas...

    Velours 1.jpg

    Velours 2.jpg

    Bon à part ça je suis très heureuse de pouvoir recommencer à courir.

    Et puis vous savez quoi ? Ce matin ma collègue est arrivée avec un pull Kookaï qu'elle a acheté samedi dernier (en même temps que mes tee-shirts). Elle l'a acheté pour sa fille de 20 ans, que je connais, une jeune fille grande et mince. Mais sa fille n'a pas aimé le pull, qu'elle trouve trop classique. Ma collègue ne pouvant pas le mettre, il est trop juste pour elle, elle me l'a proposé ce matin. Quand j'ai vu le pull je l'ai trouvé très beau, sobre et chic, tout chaud, tout doux. Mais je l'ai aussi trouvé très étroit. Et quand j'ai vu sur l'étiquette que c'est une taille zéro j'ai dit à ma collègue que même pas en rêve je pouvais le mettre. Non mais sans rire, même pas une taille un, une taille zéro ! Elle m'a dit mais si essaie le, tu ne te vois pas ou quoi ?

    Pull.jpg

    Pull taille.jpg

    pull étiquette.jpg

    Je suis donc allée le passer... et il me va carrément bien. J'ai eu une fugace pensée pour le podologue:-)

    Enfin voilà quoi, mon prochain objectif, c'est de ne plus avoir d'objectif, et ça, vous me connaissez, ça va être très très difficile. Ne pas me projeter dans les objectifs, juste vivre ce qui se passe chaque jour, et essayer de m'apprécier, tout simplement.

    Demain matin séance de sport. Le samedi c'est muscu, avec juste un peu de cardio en échauffement. J'espère que la cardio sera du tapis de course. Ceci dit j'apprécie de plus en plus le vélo. JC m'en fait faire régulièrement, à fond à fond à fond. La sueur goutte tout autour du vélo, j'adore ! De toute façon, j'aime être à fond, tout oublier, n'être concentrée que sur la technique des mouvements, sentir mes muscles chauffer, surchauffer.

    Dimanche j'irai donc courir un peu. Et puis nous recevons à déjeuner des invités de marque, j'ai nommé Heure Bleue et Le Goût.

    Je ne manquerai pas de vous raconter:-)

    Demain je vais chez le coiffeur.

    Il serait temps que j'aille me coucher il est bientôt minuit et demain je me lève tôt pour aller au sport. Mais comme chaque année je suis scotchée devant la soirée des Césars. Et comme je regarde en écrivant, je n'écris pas vite...

    Passez une bonne nuit, emplie de doux rêves.

    A demain ou dimanche pour de nouvelles aventures;-)

    Pull étoile.jpg

  • GROS progès

    (Oui je sais, mes cheveux sont en farfouillis, ils poussent... samedi je vais chez le coiffeur, raviver la couleur et raccourcir).

    Oui, il y a un GROS ENORRRRMMMMMEEEEEE progrès. Hier matin en arrivant au bureau, très tôt, il faisait nuit noire, j'étais seule. J'ai allumé les lumières et suis allée dans le local technique pour baisser le chauffage. Et je me suis vue dans le miroir.

    Et.... que s'est-il passé ? Pourquoi ? Je ne sais pas... mais toujours est-il qu'en apercevant mon reflet j'ai été interpellée. Je me suis regardée plus attentivement, et je ne me suis pas trouvée grosse.

    Détail blouson.jpg

    Etait-ce la façon dont j'étais habillée ? Je ne sais pas, je pense que ce sont des vêtements qui ne me mettent pas plus en valeur que mes autres vêtements. Non je ne sais pas. Ou ma vision s'est éclairée, ou ma silhouette a changé d'une façon qu'enfin j'ai vue. Toujours est-il que sans aller jusqu'à me plaire, je ne me suis pas déplu.

    Mes collègues sont allés dans ce sens, ils ont été plusieurs à me dire que j'étais belle, élégante, élancée. Je crois que d'un seul coup il y a eu un réel changement... Hier soir Chéri m'a photographiée en pieds, maintenant je vois que mes bras se sont affinés, musclés. Ma taille est bien marquée (merci les milliers d'abdos et les obliques).

    En pieds.jpg

    Ma top collègue est arrivée en me tendant un paquet. Samedi elle a fait les boutiques, et a vu deux tee-shirts qui lui ont fait penser à moi. J'adore !!!!!!!!! J'en ai tout de suite envoyé des photos à JC et à Sarah ils ont beaucoup aimé. Ma collègue, qui ne doute de rien, a pris des tailles S !

    Tee-shirts.jpg

    Bon ben elle a bien fait ils me vont. C'est dingue non ?

    Avec le jean et ces tee-shirts ajustés, je ne peux que reconnaître que je ne suis pas vraiment très grosse.

    Bon, comme m'a dit Sarah quand je lui ai envoyé la photo des tee-shirts, le travail psychologique sera long, mais il est enclenché. Elle m'a dit qu'elle me trouve géniale. Pourquoi je ne sais pas. Mais maintenant j'essaie d'accepter les compliments tels qu'ils viennent, sans y chercher un sens que je vais transformer en péjoratif. Non je sais enfin recevoir les compliments. Et ce n'est pas désagréable;-) Tellement longtemps à chaque compliment je pensais qu'on se moquait de moi. Plus maintenant. Ca aussi c'est une GROSSE avancée.

    Bon à part ça, j'ai reçu une carte. Une très belle carte. Emplie de mots chaleureux, qui m'ont touchée en plein coeur. Mots importants, qui sont exactement dans la lignée des progrès que je fais en ce moment.

    Petit signe qui tombe à pic. Alors chère Chantal qui me lisez, je vous remercie encore une fois de votre geste. Et n'hésitez plus à commenter !

    Carte.jpg

    Sinon, pas grand chose à dire. Week-end en amoureux avec Chéri. Théâtre, cinéma, sieste.

    Hier et aujourd'hui mes journées de travail ont été si longues et intenses que je suis ivre de fatigue, littéralement. J'ai du mal à marcher droit, j'ai vacillé à plusieurs reprises. Heureusement que je suis allée au sport ce soir, ça m'a revigorée. J'ai transpiré comme jamais. JC était ravi, nous avons fait une séance incroyable, j'ai adoré une telle intensité. De la corde à sauter entre chaque exercice, puis entre chaque circuit, deux minutes de vélo à fond. Mais à fond hein, je lui ai mis de la sueur partout par terre. Des abdos qui m'ont brûlée comme jamais.

    Des circuits ne me laissant pas une seconde pour réfléchir. Ce type de séance me procure tant de bien-être c'est extraordinaire. En revanche à la fin de la séance je grelottais. JC m'a dit que c'était l'intensité de la séance, ajoutée à la fatigue du boulot.

    En rentrant j'ai pris une douche bien chaude, et me suis longuement massée avec de l'huile qui sent bon, qui fait la peau si douce. Ca procure une telle détente, une telle douceur ! Puis me suis préparée une belle salade, bien poivrée. Suivie d'une tasse de lait chaud.

    Salade.jpg

    Lait.jpg

    Et là, voilà qu'il va être 23 heures, et je suis encore en train de vous écrire, je suis bien, détendue, fatiguée mais bien.

    Demain va encore être une longue journée sous pression. Bon c'est comme ça, c'est la haute saison. On sait chaque année mes collègues et moi que de janvier à juin on ne respire pas. Les autres mois sont intenses, ceux-ci sont.... affolants....

    Heureusement que j'aime mon boulot:-)

    Je vous souhaite une douce nuit. Et n'oubliez pas de saisir tous les petits bonheurS quotidiens.

  • Toujours ensemble

    Et oui, nous sommes toujours ensemble, vous et moi, me revoilà...

    Alors, que s'est-il passé pendant ces quatre semaines où je n'ai pu vous faire que de petits bonjours succincts ?

    Beaucoup de choses, et pas grand chose finalement. La vie de tous les jours quoi. Le boulot qui en occupe la plus grande partie, les séances de sport, quelques cinémas, une pièce de théâtre, ma nièce venue passer un week-end chez nous avec sa meilleure amie, les rendez-vous avec Sarah.

    D'ailleurs le prochain rendez-vous avec Sarah n'est que mercredi premier mars, car d'ici là j'ai beaucoup de réunions au siège social pour préparer la clôture fiscale du 28 février. C'est un bon test. Plusieurs semaines sans la voir, sans pesée...

    La dernière fois que je l'ai vue, en revanche, je me suis faite recadrer. Sarah, en me posant les questions qu'elle pose chaque semaine, s'est rendue compte, enfin, a trouvé que je ne mange pas suffisamment. Elle m'a donc sermonnée. Alors un sermon de Sarah, ça va, ça ne me traumatise pas. Mais elle a appelée JC. Et quand je l'ai vu à notre séance suivante, j'ai eu droit à une engueulade comme jamais ! Je ne l'avais jamais vu furieux à ce point. Ca m'a retournée vraiment. Et à la fin de cette séance, il m'a fait faire autant de burpees que mon poids, histoire de m'apprendre la vie;-)

    Il m'a même envoyé des SMS plusieurs soirs, en me disant de manger. De me ménager.  Depuis ça, j'ai augmenté mes quantités. Je n'ai aucune idée de ce que ça donnera à la prochaine pesée. De toute façon pour le moment, nous travaillons énormément sur le détachement des chiffres et l'appréciation de ma silhouette.

    JC m'a fait me regarder en détail, chaque partie de mon corps, en me demandant où je vois une grosse ? Il m'a envoyé deux SMS me disant que je deviens superbe, athlétique, et qu'il sera toujours là pour moi, qu'il n'aura de cesse de me convaincre.

    Et côté sport, et bien ça se passe bien. J'ai donc fait ma course dimanche dernier, raté mon objectif de trois secondes. Couru les 10 kilomètres en 50 minutes et trois secondes, l'objectif était de 50 minutes.

    Dimanche matin avant la course, JC m'a envoyé un SMS me disant qu'il y croyait, que j'allais courir comme une championne. Ca m'a fait du bien, j'étais stressée. J'ai tout donné pendant la course et quand je l'ai appelé après, il était au moins aussi excité que moi. M'a dit qu'il est tellement fier de moi. Il m'a dit que je cors bien, bras et jambes parfaitement coordonnés, buste bien droit, abdos engagés, sans relâchement.

    Odlo.jpg

    Médaille.jpg

    Prochain challenge, la course de fin mai, en 47 minutes. Depuis cette semaine, il a encore augmenté l'intensité des séances et le poids des charges en muscu. J'adore !

    Côté plaisirs il y a eu aussi le week-end passé avec ma nièce et sa copine. Elles sont arrivées samedi matin avec en tête d'aller faire du shopping sur les Champs-Elysées. Chéri a déclaré forfait d'entrée de jeu. Moi j'y suis allée de bon coeur. Nous avons fait toutes les boutiques de vêtements des Champs et au bout d'un moment, j'avais leur âge. J'ai fait des essayages avec elles, elles m'ont raconté toutes leurs histoires, je vous le dis, rien n'a changé en trente ans. Quand on a seize ans, dans les années 80 ou dans les années 2010 les préoccupations sont exactement les mêmes. J'ai acheté des robes, une veste, un tee-shirt, je vous montrerai dans un prochain article.

    Au bout de 4 heures, à bout de forces et de budget nous sommes allées boire un verre, fait des selfies, ricané bêtement, bref, trois ados quoi...

    Nous sommes rentrées et pendant que je montrais mes achats à Chéri, les filles sont allées dans la chambre d'ami déballer leurs trésors en chuchotant. Elles sont revenues habillées de leurs nouveaux vêtements, parées de leurs nouveaux accessoires, maquillées de leur nouveau maquillage.

    Chéri a mis de la musique, s'est mis à danser, a faire rire les filles, comme tout le monde elles ont succombé à son charme.

    Nous les avons ensuite emmenées dans un restaurant que nous voulions leur faire découvrir, elles étaient émerveillées, j'étais heureuse de leur bonheur. Nous sommes rentrés à minuit, elles ont filé se coucher, épuisées.

    Le dimanche matin, je me suis levée tôt, suis allée courir une heure et en rentrant ai rapporté pains et croissants, et préparé le petit déjeuner pour les trois endormis.

    Après le petit déjeuner, les filles sont allées à Montmartre, je les ai laissées y aller seule, je savais qu'elles avaient envie de cela, et le Sacré coeur n'est qu'à dix minutes à pieds de chez nous. Elles sont rentrées à midi comme je leur avais demandé, les bras chargés de souvenirs pour leurs amis.

    Nous les avons ensuite emmenées dans un restaurant mexicain, elles ne connaissaient pas du tout, puis au cinéma voir Lalaland, qu'elles ont adoré.

    Puis nous les avons accompagnées à la gare, mises dans le train, et j'ai appelé mon frère pour dire que le train était bien parti. Moins de dix minutes plus tard je recevais un SMS de ma nièce, plein de coeurs, disant qu'elles avaient passé un merveilleux week-end et demandant si elles pourraient revenir.

    Bien sûr qu'elles pourront revenir, Chéri et moi aussi avons passé un formidable week-end avec ces deux belles jeunes filles, drôles et intelligentes, adorables et intéressantes.

    La prochaine fois, nous les emmènerons au théâtre.

    Bon à part ça, l'essentiel de ma semaine, quand même, c'est le boulot... Donc pas grand chose à en dire.

    Sinon, depuis quelques semaines, il ne se passe pas un jour sans qu'on ne me dise que je suis jolie, épanouie. Un homme m'a même éhontément draguée devant Chéri, sans se gêner pour me proposer d'aller boire un verre. Jeudi soir, un jeune homme, enfin, un homme jeune (32 ans) m'a accompagnée tout du long du chemin pour essayer de me convaincre de boire un verre avec lui... Plusieurs personnes, hommes comme femmes m'ont dit que j'ai de superbes jambes. Même JC m'a dit que j'ai des super jambes.

    Je ne vais pas dire que ce n'est pas flatteur. Et surtout, j'arrive à accepter les compliments sans avoir peur. Sans me dire immédiatement qu'on se moque de moi. Et sans avoir la peur panique qu'on me viole. C'est un progrès non ?

    Hier avec Chéri, nous sommes allés faire le marché, et passé devant une boutique Camaïeu. Avec toute une vitrine de jeans. J'en ai essayé quelques uns et en ai acheté deux. L'un, forme boyfit, droit, large aux hanche, taille 28. L'autre, forme slim, hyper ajusté, taille 40. A 29 euros le jean, pas la peine de résister ni de choisir. C'est génial de m'habiller dans les tailles aux normes, ça coûte tellement moins cher que les grandes tailles.

    Que j'ose assumer de porter un slim est là aussi un grand progrès. Petit à petit je vais y arriver à me voir et m'accepter...

    Slim.jpg

    Dès que j'ai le courage de prendre des photos, je vous montre les robes et la veste de chez Mango et Zara.

    Je suis tellement heureuse de vous retrouver, et vous souhaite une douce soirée.

  • Chéri est un héros

    Après trois (ou quatre ?) longues semaines acharnées nous voici de retour dans le monde merveilleux d'internet.

    Les fusions entre opérateurs, quand on ne prévient pas le client, qui de fait devient client d'un opérateur qu'il n'a pas choisi, et bien, ce n'est pas ultra sympathique. Là je n'ai ni l'énergie ni l'envie, mais après la haute saison du boulot, je crois qu'on va changer d'opérateur, en choisir un nous-mêmes. Non mais !

    Plus de 10 ans qu'on était chez le précédent sans aucun souci, que Chéri avait choisi pour son offre de bouquets de chaînes cinéma la plus complète.

    Bref, c'est réglé pour le moment, je ne vais pas me parasiter la tête avec ça.

    Nous sommes vendredi, une lonnnggguuuueeee journée se profile, après plein d'autres longues journées qui me laissent sur le carreau.

    Je n'irai pas courir dimanche, le coach ne veut pas, il préfère que je dorme et ménage mon corps. Bon, je ne dis pas non, besoin de récupérer.

    Je reviens ce week-end vous raconter les dernières péripéties.

    Très bonne journée vous tous !

  • Pardon pardon pardon

    Je vous ai affolés avec mon affolement. J'ai vraiment eu un choc. Quand je me vois je ne me reconnais plus. 

    Au fil de la journée vos commentaires, les messages de mon frère et de JC m'ont fait reprendre mes esprits. 

    La séance de sport de ce soir m'a aidée à prendre du recul. 

    Je vais travailler de plus belle à me regarder, à assimiler que ce corps qui me choque quand je le vois est bel et bien le mien.

    Je vous donne plus de détails dès que possible mais l'histoire avec notre nouvel opérateur se complique. 

    Je laisse Chéri gérer, entre mes journées de plus de 12 heures, le manque de sommeil, les réveils nocturnes la boule au ventre en pensant au travail, les séances de sport, je n'ai pas le temps ni la tête à discuter vainement avec un opérateur. 

    Quand je suis rentrée du sport, Chéri m'a accueillie avec ce magnifique bouquet. Nous avait cuisiné des soles, mon poisson préféré entre tous. Et m'a serrée si fort dans ses bras en me disant que je suis belle...

    Je lui ai offert des places de théâtre.  Nous y allons samedi soir.

    Je sais qu'il y aura encore des bas, tout autant que des hauts, et je vous remercie d'être là. 

    Sur ce je vais me coucher il va être 23h30 et le réveil sonne à 4h45.

    Douce nuit à tous et pardon de vous avoir inquiétés. 

  • Là... c'est indéniable non ?

    J'ai bien regardé ces photos, prises par les photographes de la course, que je n'ai même pas vus sur le moment, et j'en déduis plusieurs choses.

    Je suis immortalisée avec un yéti à qui je venais de faire une accolade;-)

    Ma foulée et ma posture se sont améliorées. Grâce aux bras et aux abdos j'ai appris à économiser les jambes, ce qui permet plus d'endurance et de vitesse. Nous n'avons pas travaillé pour rien avec le coach:-)

    Ca, c'est le positif.

    L'autre chose que je remarque, et même si vous allez dire le contraire, ça crève les yeux : je suis loin, TRES loin d'être mince ! J'ai encore des kilos à perdre. Et j'ai encore beaucoup de travail de muscu et de cardio en perspective pour améliorer ma silhouette.

    1-ODLOCHRYSTALRUN-11939.jpg

    1-ODLOCHRYSTALRUN-1531.jpg

    Ces photos ne font que confirmer ce que je vois dans le miroir.

    Conclusion, comme dit le coach, travail travail, travail. Je ne vais rien lâcher, bien au contraire.

    A suivre...

  • Mais quel pied !

    C'était drôlement bien la course de 10km ce matin. Malgré le froid glacial et la pluie verglaçante. 

    Chrono bien amelioré depuis celle de fin novembre où j'avais couru en 52 minutes 12 secondes.

    Ce matin 50 minutes 3 secondes. Mon objectif était de 50 minutes.  Je suis donc contente, le coach encore plus ! 

    Prochain 10km fin mai avec pour objectif d'être plus près de 45 minutes que de 50. En attendant muscu et cardio plus que jamais;-)

    J'en ai marre de n'écrire que des articles ridiculement restreints. Fait iech Môssieur l'opérateur qu'on n'a même pas pu choisir notre ancien ayant été racheté. 

    En attendant prenez soin de vous et donnez moi de vos nouvelles. 

    20170212_131219.jpg

    20170212_083654-1.jpg