Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Il en faut peu pour être heureux(se);-)

Il m'en faut peu pour être heureuse. Ou plutôt il me faut....Chéri. Chéri qui m'a dit ce matin qu'il n'allait pas au Festival aujourd'hui parce qu'il préfère passer la journée avec moi.

Il m'a dit ça quand nous buvions notre café, alors que je revenais du sport et qu'il venait se lever.

Il était 10 heures un peu passées.

Il m'a dit que j'avais l'air vraiment, vraiment fatiguée... du coup nous somme retournés nous coucher.

Nous nous sommes levés à 14 heures. Et sommes allés au cinéma voir un film que j'ai adoré ! Je ne parle pas souvent des films que nous allons voir, mais celui-là m'a vraiment plu. L'histoire, les dialogues, le casting, tout est réussi. Ce film donne à réfléchir, vraiment, vraiment ! Allez le voir si vous en avez l'occasion. Il s'agit de Les grands esprits. Une belle surprise que ce film !

Il est 20 heures, tout à l'heure nous allons aller manger japonais, j'aime tellement le poisson cru ! Ce sera mon repas "cheat meal" de la semaine.

Donc, comme je vous disais, j'ai vu Sarah hier midi. Je ne l'avais pas vue depuis deux semaines. Elle aussi m'a dit que j'ai l'air fatiguée (oui je confirme, la douleur ça fatigue, et j'ai toujours mal au genou), et avec un petit moral...

Je vais achever ma deuxième semaine en ayant réintroduit du pain le matin, des féculents le midi. De l'huile d'olive. Et un repas sans restriction par semaine. Le semaine dernière, ce repas a été le dimanche midi, dans une pizzéria (après la Parisienne, avec Karin). J'ai mangé quelques tranches de jambon cru avec du pain en apéritif, suivi d'une pizza au salami pimenté italien, et de deux parts d'une pizza au nutella.

Inutile de vous dire qu'après ce repas et deux semaines de repas avec féculents, et pain le matin, je me demandais, avec une pointe d'anxiété, si je n'allais pas regrossir vitesse grand V. Et bien non, j'ai même perdu près d'un kilo.

Alors oui, comme certains d'entre vous me l'ont dit, je ne mange pas des quantités énormes, mais petit à petit je remange de tout, absolument tout. C'est une phase excessivement délicate, que je redoute plus que tout, la phase de stabilisation, que j'ai toujours ratée, où j'ai toujours regrossi. Alors, là, comprenez que j'y aille avec prudence.

D'autant que je veux éliminer les huit kilos qui me sont tombés dessus relativement injustement.

Bref, j'étais soulagée. Surtout que depuis six semaines, je fais moins de sport. Trois séances par semaine, puisque les deux séances supplémentaires de running ont été supprimées. Et les séances de Coretraining avec JC sont malgré tout moins intenses, adaptées pour mon mal de genou.

Donc je suis contente, j'espère être sur la bonne voie cette fois.

Sarah et JC m'ont dit de tout oublier pendant notre semaine à Venise, de lundi matin à samedi soir. Oublier le sport, oublier les limites alimentaires, me reposer, manger, profiter d'être avec Chéri 24h sur 24, voilà ce qu'ils m'ont recommandé...fermement.

Et c'est ce que je vais faire.

Demain, Chéri va à la clôture du Festival. Je n'irai pas. Envie de rester à la maison sans sortir. Préparer notre valise, et faire des millions de câlins à ma Nougatine que je ne vais pas voir pendant six jours...

Passez une belle soirée, nous allons de ce pas au resto japonais:-)

Commentaires

  • Bonsoir Claude
    Je suis comme toi, j'ais désormais atteint une silhouette harmonieuse, et d'autre part, comme j'ai des douleurs dans le dos et que mon coach me trouve fatiguée, j'ai ralenti le sport. Et comme toi, j'ai peur de ne pas réussir la stabilisation comme à chaque fois que j'ai perdu du poids et tout repris avec du bonus.
    Du coup, je revois la spychologue-sophrologue qui m'a bien aidé au décès de ma maman. Elle a trouvé d'où viennent mes échecs passés et elle m'aide à avoir confiance en moi et ne pas redouter l'avenir. Tout comme mon coach, j'ai rencontré la bonne personne au bon moment.
    Bonnes vacances à Venise.
    Profites bien et reviens en pleine forme.
    Je t'embrasse.

  • Bravo pour la perte de ce kilo et bravo d avoir mangé de la pizza et du nutella. Comme quoi tu vois ... profitez bien de votre semaine. Elle est bien mèritèe.

  • Comme je suis heureuse de lire cela !
    Avoir perdu ce kilo va te permettre de te redonner confiance en toi et redonner confiance aussi à la nourriture qui de nouveau te faisait peur et que tu ne voulais plus faire entrer dans ton corps. La preuve qu'il faut manger, même pour pouvoir maigrir!

    Quant à Chéri, c'est encore une belle preuve d'amour qu'il t'a donnée en restant auprès de toi hier. Je trouve ça tellement attendrissant, vous allez tellement bien ensemble! Vous vous êtes vraiment trouvés. Alors profitez de cette belle semaine de vacances, juste vous deux, sans aucune contrainte de quelle sorte, et rien que du plaisir.
    je vous embrasse fort.

  • Profitez bien de vos vacances et pense avant tout a te faire plaisir !

  • J'aime te lire ainsi, apaisée, confiante. Et comme je connais ce sentiment d'échec face à la stabilisation (je nage en plein dedans en ce moment, mais cette fois je travaille énormément sur moi et mes émotions pour ne pas me laisser submerger et repeindre en version sombre mes pensées !).
    Oui, le bonheur est là, à portée de main, et parfois l'on s'attarde un peu trop sur ce que l'on a pas, sur ce que l'on souhaiterait, à en oublier de profiter de l'instant présent. C'est bien de le rappeler.
    Je t'embrasse.

  • Suis contente que tu laches un peu sur la nourriture, que ton corps réagisse positivement pour te donner confiance et j'espère que que ça t'aidera à aller vers de moins en moins de contrôle.

    Bonnes vacances, repose toi et profitez bien

Écrire un commentaire

Optionnel